Top 14 - Toulon, à l’épreuve de l’humilité

  • Brillants par moments, comme sur cet essai de Cheslin Kolbe, les Toulonnais ont de nouveau manqué de constance au long du match. Photo Icon Sport
    Brillants par moments, comme sur cet essai de Cheslin Kolbe, les Toulonnais ont de nouveau manqué de constance au long du match. Photo Icon Sport
Publié le

Scintillants pendant un quart d’heure dans le premier acte, les Varois sont retombés dans leurs travers jusqu’à se faire peur, en fin de rencontre. Le duo Azéma et Mignoni aimerait voir leur équipe grandir plus vite.

De quel côté Toulon regardera-t-il le verre, ce lundi, à l’entame d’une nouvelle semaine où il ira défier Bordeaux-Bègles ? Certes, les Rouge et Noir l’ont emporté face à une accrocheuse équipe de Castres remaniée, mais toujours féroce. Oui, Toulon a de quoi voyager avec une mêlée capable de récolter plus de cinq pénalités en une seule partie. Bien sûr, les Méditerranéens possèdent une force offensive qui a peu d’égale dans ce Top 14, à l’image des trois essais inscrits, alliant un triptyque d’explosivité, puissance et vitesse, en moins de quinze minutes par Kolbe (21e), Alainu’uese (31e), Waisea (35e).

C’est bien pour toutes ses raisons que Pierre Mignoni, qui sait qu’il dispose d’un matériel hors norme, n’a que peu goûté à l’indigente deuxième période de son équipe, perdue 6 à 10. Et tout n’était pas dû au réveil du CO selon le directeur du rugby : "Encore un manque de constance durant une partie… On a ce match en main à la mi-temps. Nos cinq dernières minutes de fin de première période, on a senti qu’on commençait à avoir un manque de maîtrise. Je vais être dur, mais on a manqué d’humilité dans notre jeu. […] Ce n’est pas sur le fait de se voir beau. Mais, si tu n’es pas précis sur des choses simples, tu te mets très rapidement la pagaille, surtout face à une belle équipe de Castres. Le match aurait pu basculer contre nous." Sur le pré, plusieurs acteurs à l’instar de Baubigny l’ont senti. "Oui, j’ai un peu douté… Quand, ils reviennent à 22-20, on sent que le match n’est plus le même. On a un peu paniqué."

"Il faut accepter d’être heureux avec ce résultat"

Pris dans le piège tarnais la saison dernière (10-22), Toulon a su trouver les ressources pour ne pas tomber dans le panneau une seconde fois. "Je ne dis pas que ce n’était pas le cas l’an dernier, mais on a joué en équipe ce samedi, s’est réjoui Lakafia. On n’a pas été brillants tout le temps, mais il fallait que ça gagne. On a eu une grosse mêlée, on a été bons sur les rucks. Si tu n’as pas une équipe, tu ne gagnes pas ce match."

D’un banal match de saison régulière à Mayol, les Rouge et Noir ont-ils glané des enseignements prépondérants pour le futur ? "Notre adversaire, bien sûr que c’était Castres, mais c’était nous avant tout, a résumé Mignoni. Si on veut franchir un palier, on doit devenir très humbles dans ce que l’on fait avec et sans ballon. Cette année, on gagne un match qui ressemble à celui perdu de l’an dernier… Il faut accepter d’être heureux avec ce résultat. J’ai tellement envie qu’on soit meilleurs et plus précis, et ça va nous pousser à repenser notre façon de travailler cette semaine pour être plus consistant." Alors, vivement dimanche prochain !

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathias Merlo
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?