PRO D2 - Les Biterrois condamnés à triompher

  • Les Biterrois auront fort à faire face à une équipe de Provence Rugby qui a su se rassurer lors des dernières journées. Photo Stéphanie Biscaye
    Les Biterrois auront fort à faire face à une équipe de Provence Rugby qui a su se rassurer lors des dernières journées. Photo Stéphanie Biscaye
Publié le

Incorrigibles dans les ultimes minutes, les Biterrois devront retrouver la sérénité pour atteindre le chemin du succès face à Provence Rugby

Coupables d’un relâchement fatal à Aurillac la semaine dernière, les Biterrois furent à nouveau renvoyés à leurs chères études. Une mauvaise habitude cette saison, où les situations ubuesques dans la gestion se multiplient. Si les maux sont connus et identifiés, l’inversion de la tendance est plutôt épaisse, et les solutions pour bouleverser les faits franchement capricieuses. Sans pour autant verser dans le catastrophisme, avec un classement britannique vierge comme juge de paix, l’ASBH réceptionne Provence Rugby afin de boucler positivement le bloc. Adrien Latorre, le demi d’ouverture Héraultais, admet qu’un cap doit désormais être franchi : "C’est récurrent ce manque de discipline, cette absence de réalisme dans les moments importants. On a besoin d’être plus connectés ensemble, d’être plus proches des uns et des autres sur nos lancements. Et ces failles doivent être rapidement résorbées." Lucide sur un constat global, l’ancien Grenoblois prend également la mesure des répercussions négatives en cas d’échec face aux Provençaux : "On connaît la situation comptable si on échoue et la partie du classement qui nous serait dédiée. Le succès est impératif. La semaine fut très appliquée, les séances furent exécutées avec de la concentration. Si l’on souhaite éviter cette zone de relégation, on connaît la mission pour y remédier."

Chasser les doutes

Avant la pause et les congés qui permettront de souffler, Béziers n’aura pas d’autres choix que de miser sur la victoire sous peine de contrariétés diverses et variées.

Face à un adversaire ambitieux, qui poursuit son redressement semaines après semaines, les troupes de Pierre Caillet seront attentives et prudentes. Si les résultats irréguliers dénotent certaines difficultés chroniques, le sentiment aussi que la persévérance portera ses fruits prochainement afin d’aller grapiller cette fameuse constance. Face à Provence Rugby, l’hésitation n’aura pas sa place comme le confirme Adrien Latorre : "C’est une formation qui n’est pas située à sa place selon ses espérances. Le piège est connu, ils viendront avec le désir de terminer ce bloc sur une bonne note. La vigilance sera accrue de notre côté." Face aux hommes de Mauricio Reggiardo qui avaient raflé le gain du match au Stade Raoul-Barrière dans les dernières secondes la saison dernière sur une pénalité lointaine de Nicolas Bézy, Béziers est résolument prévenu. Pierre Caillet ne l’a pas oublié et souhaite un rebond salutaire : "Nous avions perdu les deux confrontations face à Provence Rugby lors du championnat précédent, mais ce n’est pas un levier essentiel et unique. Notre investissement sera déterminant, on bosse sur la précision qui n’est pas encore au rendez-vous sur la durée. C’est une source de frustration que nous devons améliorer sur plusieurs aspects notamment notre impatience sur les moments décisifs." En amont d’une trêve imposée, Béziers serait inspiré de réussir sa dernière sortie pour s’extirper de l’ornière et redevenir le maître de ses propres horloges.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Rémy RUGIERO
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?