PRO D2 - L’US Carcassonne face à sa bête noire

  • Grenoble a été longtemps la bête noire de l’USC. Grenoble a été longtemps la bête noire de l’USC.
    Grenoble a été longtemps la bête noire de l’USC. Stéphanie Biscaye. - Stéphanie Biscaye
Publié le

Grenoble a été longtemps la bête noire de l’USC. Les Carcassonnais ont attendu la saison 2020 -21 avant de connaître leur premier succès face aux Isérois. Ce soir, la victoire est impérative pour Carcassonne face à sa bête noire.

La saison passée, la double confrontation entre Carcassonne et Grenoble a été sur le plan comptable largement favorable aux hommes de Christian Labit. Lors de la première manche à Albert-Domec, l’USC avait bien maîtrisé son sujet face aux Isérois. Une réalisation dans le dernier quart d’heure de Sione Tui et cinq pénalités de Samuel Marquès avaient mené les Audois à la victoire (20-9). Le second face-à-face au stade des Alpes s’était conclu par une victoire grenobloise, 28 à 23. Ce soir-là, l’USC avait ramené un précieux bonus défensif qui avait valu son pesant d’or au soir de la dernière journée de la phase qualificative. Si lors du précédent exercice, l’USC s’est bien sorti d’affaires face au FCG, à ce stade du Pro D2, Grenoble a longtemps été la bête noire des Carcassonnais. Tout a commencé lors de l’exercice 2011-2012, saison où Grenoble avait été doublement honoré par le titre de champion de France et l’accession en Pro D2. Cette année-là, Mathieu Cidre n’avait pas encore entamé sa carrière d’entraîneur, il était le talonneur de l’USC. "En 2012, Grenoble était une grosse cylindrée du Pro D2. L’équipe n’avait aucune faille, elle maîtrisait parfaitement son sujet. J’ai le souvenir qu’en début de saison, on fait un bon match à Grenoble. On s’incline, mais on ramène le point du bonus défensif (12-17). En janvier à Domec, les Grenoblois avaient évolué un ton au-dessus, on s’était largement inclinés (43-16)." En 2018, 2020, les succès ont de nouveau souri aux Isérois. L’USC a attendu la saison 2020-2021, celle des enceintes à huis clos pour mettre un terme à la série victorieuse iséroise (succès 16-12 à Albert-Domec).

"Le contenu d’Oyonnax est bon"

Carcassonne ne nourrit plus le moindre complexe à l’encontre des Grenoblois même si ces derniers occupent une acceptable quatrième place. Ce soir, les hommes de Christian Labit aspirent à une quatrième victoire officielle, ce qu’explique Mathieu Cidre "En ce moment, on traîne comme un boulet cette défaite à la maison face à Massy. On a grillé un joker, on n’a plus le droit à l’erreur. Grenoble est actuellement l’équipe en forme qui vient d’aligner deux belles performances face à Montauban et Nevers. De notre côté, on reste sur la belle victoire face à Aurillac. À Oyonnax, le contenu est bon même si le score nous est totalement défavorable (défaite 3-25). Nous sommes confiants même si on occupe la quatorzième place. Tout au long de la semaine, le groupe a bien travaillé, son investissement mérite d’être récompensé." La bête noire de l’USC va-t-elle se prendre les pieds dans le tapis de Domec pour la troisième fois consécutive ? La réponse appartient aux hommes de Raphael Carbou, le capitaine d’un soir.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Didier NAVARRE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?