Top 14 - L'opinion du Midol : les avants clermontois ont eu tort

  • Mais alors que les coéquipiers de Sébastien Vahaamahina étaient tout sauf souverains en touche, le capitaine casqué a montré la touche à M. Nuchy
    Mais alors que les coéquipiers de Sébastien Vahaamahina étaient tout sauf souverains en touche, le capitaine casqué a montré la touche à M. Nuchy Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Et le Michelin gronda. À la 69ème minute, alors que Clermont était englué à deux points des Bayonnais, une pénalité à vingt-cinq mètres à peine excentrée s’est offerte aux Jaunards. Mais alors que les coéquipiers de Sébastien Vahaamahina étaient tout sauf souverains en touche, le capitaine casqué a montré la touche à M. Nuchy, arbitre de la rencontre. Un choix qui s’est retourné contre les Clermontois, qui se sont fait voler une énième touche. Les supporters chaudement habillés pestaient alors contre ce choix au mieux discutable, au pire, irraisonné. À la sortie de la rencontre, Anthony Belleau avait d’ailleurs l’œil noir, peu satisfait de ce choix. « Je voulais assumer, même si je reconnais que j’ai eu des échecs au pied. Cela n’inspirait peut-être pas confiance, mais cela fait partie de mon rôle. Je voulais la prendre mais il y a eu une incompréhension. Les avants voulaient aller en touche, mais je suis un peu embêté par cette décision… » expliquait l’ouvreur clermontois. Avec trois échecs sur cinq tentatives, Anthony Belleau est tombé sous la barre des 50% de réussite. Un total de sept points a été égaré par l’ancien toulonnais, tout de même conscient de ses coups de pied manqués. Le capitaine « Vahaa » s’est-il posé des questions quant à la fiabilité du buteur ? Concassés toute la partie sur des ballons portés, ses avants auraient-ils eu un sursaut d’orgueil ? Tant de questions que se posent les mordus des jaune et bleu et les simple spectateurs de la rencontre…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément Labonne
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?