L'opinion du Midol : le rêve de Jack Maddocks

  • Jack Maddocks (Section paloise).
    Jack Maddocks (Section paloise). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Jack Maddocks, ce nom qui claque comme celui d’un acteur de Hollywood a éclaté au générique de ce Pau-Ubb à ses unique. Sa trajectoire n’est connue que des seuls puristes, en plus il fut blessé quasiment toute la saison dernière, sa première en Béarn. Il aura réussi une première mi-temps étincelante. Il fut l’ artisan du premier essai du premier par sur une récupération d’un en-avant de Madosh Tambwe. Il transperça la défense bordelaise avec une aisance majestueuse. Il confirma ce premier trait de lumière par deux ou trois relances de classe. Ce fut l’occasion de réviser son CV et se rendre compte qu’à sept reprises en 2018, il fut sélectionné en équipe d’Australie. Sur ce qu’il a montré, il aurait très bien pu jouer samedi au Stade de France avec les Wallabies. Il a incarné un certain malaise du rugby australien qui voit de tels talents venir en Europe et appauvrir forcément son élite. Pau ne s’en plaindra pas évidemment, mais on se se demande si lui ne regrette pas de ne pas montrer son talent sur la scène internationale. Mais après tout, la fédération australienne a assoupli ses règles. Avec de telles performances, comme le Rochelais Skelton, Jack Maddockx pourrait peut-être se rappeler au bon souvenir de son sélectionneur. On rêve sans doute, mais l’après-midi paloise se prêtait à ça

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?