Tournée d'automne - L’Italie pour la passe de trois

  • Tournée d'automne - L’Italie pour la passe de trois
    Tournée d'automne - L’Italie pour la passe de trois ActionPlus / Icon Sport - ActionPlus / Icon Sport
Publié le , mis à jour
  • Italie - Afrique du Sud

Battus lors de leurs deux premières rencontres automnales (Irlande et France), les Springboks arrivent en Italie dans l’espoir de renouer avec la victoire. Défaits de peu à Dublin et Marseille, les champions du monde en titre font forte impression mais ne gagnent pas. Un schéma qu’il faudra corriger à Gênes, face à des Transalpins survoltés. Après le succès historique du week-end dernier contre les Wallabies, la Nazionale retrouve des couleurs. « La victoire contre l’Australie va énormément renforcer la confiance des Italiens. Nous ne nous faisons aucune illusion sur le défi qui nous attend », confiait justement Jacques Nienaber, le sélectionneur des Springboks cette semaine. Épargné par les critiques jusqu’ici, le staff sait qu’il joue gros ce samedi, à seulement dix mois du Mondial 2023. « C’est un match très important pour nous. Nous devons rentrer dans une nouvelle dynamique », constatait lucidement Nienaber. À Gênes, les Sud-Africains seront donc attendus de pied ferme. Et ce coup-ci, peu importe la manière, la victoire sera impérative. Ph. G.

  • Écosse - Argentine

Dimanche dernier, l’Ecosse est passée tout près de l’exploit. Après avoir mené pendant de très longues minutes, le XV du Chardon s’est fait surprendre dans les dix dernières minutes par des AllBlacks longtemps méconnaissables (31-23). Un scénario frustrant qui fait écho à la défaite contre l’Australie, fin octobre, où les Wallabies avaient pris l’avantage à la 71e minute. Deux défaites concédées dans les derniers instants, entrecoupées d’une victoire contre les Fidji, qui dessinent une tendance déjà apparue ces derniers mois : les Calédoniens ont du mal à gérer les deuxièmes périodes et plus particulièrement les fins de partie. Face aux Pumas, nation qu’ils ont rencontrée cet été et contre qui ils ont perdu… À la 80eminute, les hommes de Gregor Townsend devront inverser cette fâcheuse habitude. Pour y remédier, avec la présence de plusieurs cadres dans le vestiaire et le retour de Finn Russell dans le groupe, le staff écossais mise sur l’expérience, conscient que samedi, à Murrayfield, la clé de la rencontre sera la constance. Ph. G.

  • Galles-Géorgie

Après la débâcle face à la Nouvelle-Zélande au début du mois (55-23), les Gallois ont retrouvé le sourire en domptant les Pumas (20-13) le week-end dernier. Un succès à confirmer samedi contre la Géorgie, au Millennium Stadium de Cardiff. Si une grosse bataille physique attend le pays de Galles, le XV du Poireau est plus que favori. L’occasion pour Wayne Pivac de donner une chance à plusieurs joueurs. Avec la titularisation de Josh MacLeod au poste de numéro 8 (aucunesélection) et la présence de huit joueurs comptant moins de 10 sélections dans le groupe, le staff des Diables rouges procède à une revue d’effectif avant l’ultime match de la tournée d’automne face à l’Australie, le week-end suivant. Le moment idoine pour Pivac, qui n’a pas manqué d’encenser son troisième ligne centre lors de l’annonce du XV de départ : « Il apporte beaucoup d’énergie, il est très ballon en main et, en tandem avec Jac Morgan (4 sélections), nous espérons qu’il sera un élément fort de notre jeu. » La chance pour certains de se démarquer, à un peu moins d’un an de la Coupe du monde. Ph. G.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Midi-Olympique.fr
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?