Pro D2 - Biarritz : l’étonnante trajectoire de Temo Matiu

  • Temo Matiu découvre le monde du rugby professionnel après avoir fait ses armes en tant que basketteur. Temo Matiu découvre le monde du rugby professionnel après avoir fait ses armes en tant que basketteur.
    Temo Matiu découvre le monde du rugby professionnel après avoir fait ses armes en tant que basketteur. Photo Bernard - Photo PhotoBernard
Publié le

Fils de l’ancien international français Legi Matiu, le jeune troisième ligne découvre le rugby professionnel après s’être essayé à plusieurs sports, dans sa jeunesse.

Dans un rugby moderne où le rôle des remplaçants est désormais aussi important que celui des titulaires, le Biarritz olympique, vainqueur de ses deux derniers matchs, a pu compter à chaque fois sur l’apport de son banc pour sceller les victoires face à Aurillac (31-16), puis Massy (17-28). Parmi les "finisseurs", un petit nouveau, Temo Matiu (21 ans) s’assoit sur le banc du BO depuis deux rencontres.

Contre Aurillac, début novembre, le flanker avait disputé 28 minutes, plaquant à tour de bras les visiteurs cantalous et réalisant une première avec les professionnels plutôt intéressante. À Massy, la semaine passée, Matiu est entré en jeu tôt dans la rencontre, pour pallier la blessure de Simon Augry (11e). Il s’est montré très actif sur le terrain et, dans l’Essonne, le jeune troisième ligne a inscrit son premier essai en Pro D2. " Je n’ai pas été surpris par la qualité de ses prestations, car je le connais depuis deux ans, explique Matthew Clarkin. Je sais ce qu’il est capable de faire. En revanche, j’ai été surpris par la facilité avec laquelle il est entré dans ces matchs chez les professionnels. Vous savez, ce n’est pas toujours évident de mettre en place ce que l’on sait faire sur des situations de match, à ce niveau-là."

Il jouait au basket en février 2021

Son adaptation est d’autant plus étonnante qu’il y a moins de deux ans, Temo Matiu évoluait loin des terrains de rugby, puisqu’il jouait au basket, au Labenne OSC, après avoir défendu les couleurs de Dax et Mont-de-Marsan. "Petit, j’ai pratiqué beaucoup de sports, raconte-t-il aujourd’hui. J’ai commencé par le rugby, puis j’ai fait du judo, du football, du pentathlon, du surf. Je voulais tout essayer ! Arrivé en Benjamin, alors que je jouais au rugby et au basket en même temps, j’ai dû faire un choix." Sélectionné au Pôle Aquitaine de basket, il décide de s’orienter vers les parquets et laisse tomber le ballon ovale. Il y passe plusieurs années, jusqu’à ce que le Covid arrive et que la pandémie mette le sport français à l’arrêt. Alors que les disciplines qui sont pratiquées en salle n’ont toujours pas eu le feu vert gouvernemental pour reprendre, le fils de l’ancien international français Legi Matiu (2 sélections) décide de rechausser les crampons. "Ça faisait un moment que j’y pensais et ça m’avait manqué, avoue-t-il après coup." S’il concède avoir ressenti au début "une certaine peur de ne plus savoir faire une bonne passe", les premiers entraînements le confortent dans son choix, il se sent "plus à l’aise en touche et dans le maniement du ballon" et ses performances chez les espoirs du BO sont remarquées par le staff professionnel, qui lui offrira donc ses premières minutes chez les professionnels un an et demi après sa reprise. "Quand j’y repense, je me dis que tout va très vite, mais j’ai travaillé dur pour ça, savoure-t-il. Je suis content de voir que ça paye." Et ce n’est que le début.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo ORDAS
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?