Baget, Hourcade et l’Aviron à l’honneur

  • Rémy Baget (Bayonne).
    Rémy Baget (Bayonne). Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le promu bayonnais, qui se structure depuis plusieurs années, aura les honneurs des Oscars Midi Olympique, le 15 décembre prochain, et deux jeunes joueurs seront récompensés.

De retour en Top 14, après un an passé en Pro D2, l’Aviron bayonnais réalise un début de saison surprenant, puisque le promu basque occupait une belle sixième place au soir de la dixième journée. Pour mettre à l’honneur le bon travail du club basque, les Oscars Midi Olympique viendront célébrer les Bleu et Blanc, jeudi 15 décembre.

C’est la seconde fois, en 2022, que les Oscars Midi Olympique récompensent des joueurs bayonnais. Tout, sauf un hasard, quand on voit le virage qu’a pris le club basque, depuis quatre ans, et le travail qui a été effectué pour le structurer et le développer. "Aujourd’hui, l’Aviron bayonnais grandit, est en train de devenir un club ambitieux. Il s’est doté de tous les moyens pour faire du haut niveau. L’Aviron avance et les projets que nous avons entamés il y a quatre ans portent leurs fruits", soulignait, il y a peu, le président Tayeb. Au cours de cette soirée, qui se déroulera dans l’espace Mendia de la nouvelle tribune Kéolis du stade Jean-Dauger, deux jeunes joueurs seront mis à l’honneur.

Rémy Baget aux portes des Bleus

Le premier, Rémy Baget (25 ans), se verra remettre l’Oscar Midi Olympique au titre de sa magnifique saison réalisée l’an passé en Pro D2, dont il fut le meilleur marqueur d’essais (15). Récompenser Rémy Baget, c’est aussi mettre en lumière le parcours d’un joueur qui n’a jamais rien lâché et qui a attendu sa quatrième année à l’Aviron pour se voir offrir pleinement sa chance et devenir un des cadres de l’effectif ciel et blanc. Aligné à 31 reprises l’an dernier, ailier le plus utilisé par Grégory Patat cette saison, l’ancien joueur du Stade toulousain a quelque peu changé de statut ces derniers mois. Il a notamment été appelé par Fabien Galthié, cet été, pour participer à la tournée au Japon, sans pour autant connaître une première sélection. "Ne pas jouer était un peu frustrant, mais le fait d’avoir mis un pied dans ce groupe était déjà tellement extraordinaire. C’était plus qu’exceptionnel d’y être", nous disait-il, le mois dernier.

Aitor Hourcade, capitaine des espoirs

Le 15 décembre prochain, le trois-quarts aile de l’Aviron ne sera pas le seul joueur récompensé, puisqu’Aitor Hourcade (21 ans) recevra l’Oscar Espoir, sept mois après son ami et coéquipier Mathis Perchaud, honoré en mai dernier. Capitaine des espoirs, le flanker effectue sa troisième saison aux côtés du groupe professionnel. Bon en touche, adroit ballon en main, il est un des éléments importants autour desquels l’Aviron veut construire, puisqu’en janvier, il avait signé une prolongation de contrat jusqu’en 2025.

D’ici là, l’Aviron compte bien poursuivre son développement, avec des joueurs comme Baget ou Hourcade en tête de proue, pour viser, à terme, une autre bataille que celle du maintien.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Pablo Ordas
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?