Champions Cup - Le CO a tenu une heure face à Exeter

  • Gauthier Doubrère (numéro 9) et Antoine Zeghdar se démènent pour essayer de perturber la défense des Chiefs. En vain…
    Gauthier Doubrère (numéro 9) et Antoine Zeghdar se démènent pour essayer de perturber la défense des Chiefs. En vain… DDM - EMILIE CAYRE
Publié le

Toujours en course autour de l’heure de jeu, les tarnais se sont finalement inclinés en concédant un bonus offensif à leurs adversaires anglais. Voilà qui n’est pas le départ rêvé.

Dans la nuit noire et le froid glacial qui enserrait le stade Pierre-Fabre, les Castrais n’ont pas réussi à se sortir de l’étreinte des Anglais d’Exeter, vainqueurs 27 à 12, quatre essais à zéro et bonus offensif en poche, de ce premier match de la campagne 2022-2023 de Champions Cup.

Pourtant, une heure durant, les hommes de Pierre-Henry Broncan ont plutôt bien résisté aux assauts de l’armada venue d’outre-Manche. S’ils ne se montraient pas cinglants balle en mains, la domination de leur paquet d’avants assortie à l’indiscipline anglaise (huit pénalités sifflées contre Exeter en première période) et la précision de Julien Dumora dans l’exercice des tirs au but leur permettaient d’exister et de coller aux basques des Chiefs.

La mi-temps était atteinte sur un score de parité et les Tarnais étaient encore dans les clous autour de la cinquante-cinquième minute, alors que leurs avants avaient à négocier une série de mêlées sous les poteaux anglais. Malheureusement, s’ils furent globalement dominateurs dans l’exercice, cette tentative d’obtenir mieux que trois points s’est finalement retournée contre eux. L’arbitre de la rencontre, l’Irlandais Franck Murphy, n’est jamais allé entre les poteaux pour accorder un essai de pénalité.

Pire, ils ont finalement été pénalisés eux-mêmes et sont repartis dans leur camp gros-Jean comme devant. Mathieu Babillot expliquait le choix de son équipe : « On enchaîne deux pénalités sur mêlée, donc on choisit d’appuyer sur ce secteur parce qu’on sait qu’on peut obtenir une nouvelle pénalité, avec possiblement carton jaune et un essai. Malheureusement, et c’est le sport de haut niveau, on n’arrive pas à obtenir ce que l’on souhaite. C’est même l’inverse qui s’est produit… »
Les joueurs d’Exeter étaient clairement venus pour prendre un point de bonus offensif à Castres. Ce qu’ils firent relativement froidement, en choisissant quasi-exclusivement de jouer des pénaltouches.

Cap sur Édimbourg

Ils furent récompensés par quatre essais de Sam Simmonds (19e), Dave Ewers (28e), Jack Maunder (46e) et Ollie Woodburn (60e). Une fois le bonus acquis, ils changèrent de stratégie pour creuser l’écart en permettant à leur buteur Joe Simmonds de prendre les points au pied.

Les Tarnais vont devoir se remettre la tête à l’endroit avec un déplacement à Édimbourg pour rencontrer une équipe qui « ressemble beaucoup à celle d’Exeter, même si elle jouera peut-être un peu moins », dixit Rory Kockott. Il va falloir « se fader » une nouvelle pléaide d’internationaux dans un match que les Tarnais ont hâte de jouer : « C’est des matchs magnifiques à disputer, nos joueurs vont avoir l’occasion de se confronter une fois de plus au top niveau européen », expliquait aussi Pierre-Henry Broncan.
Il va quand même falloir essayer de ramener un résultat positif d’Écosse, sous peine de voir l’aventure européenne des Castrais avoir déjà du plomb dans l’aile…
 

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
David BOURNIQUEL
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?