Top 14 - L'opinion de Bayonne - Toulon : « Pusa ! La mêlée basque souveraine ! »

  • Top 14 - La mêlée de Bayonne a dominé celle de Toulon
    Top 14 - La mêlée de Bayonne a dominé celle de Toulon Icon Sport - Icon Sport
Publié le , mis à jour

Grégory Patat craignait particulièrement la mêlée de Toulon. Il avait évoqué le sujet dans la semaine. Et avait caché aussi qu’il n’avait pas du tout travaillé ce secteur les jours avant la rencontre, Pascal Cotet et Facundo Bosch étant handicapés par de légères blessures à l’épaule. Ils ont dû même se faire infiltrer dix minutes avant l’échauffement du terrible rendez-vous avec Toulon. La balance dans ce secteur si souvent favorable aux varois, a, cette fois, penché du côté bayonnais. Sur les 18 mêlées jouées, Toulon a été pénalisé à sept reprises, Bayonne quatre fois, perdant aussi un ballon sur son introduction. Les basques ont, en outre, nourri des regrets, si ce n’est plus, quand, à cinq minutes de la pause, menés 13 à 0, ils ont mis l’adversaire à la faute par deux fois, avec à la clé un carton jaune pour Dany Priso.

Sur la troisième mêlée, alors qu’ils attendaient un essai de pénalisation, c’est Toulon qui récupérait la pénalité. « Ça nous a fait mal à la tête, avouait le manager de Bayonne. Mais cette équipe a des ressources, elle a débloqué la situation par le jeu. » Agréable surprise pour les bayonnais qui ont réalisé cette performance en faisant tourner seulement trois piliers, Swan Cormenier, Pascal Cotet et le polyvalent Pieter Scholtz. Étonnés également les Toulonnais mais dans l’autre sens. « C’est la première fois qu’on se fait bouger en mêlée depuis le début du championnat, regrettait Baptiste Serin. On s’appuyait sur ce secteur depuis le début de l’année. Ca fait longtemps qu’on avait pas été secoués ainsi, même si on a eu quelques pénalités pour nous » Si le match ne s’est pas joué sur la mêlée, cette dernière a redonné de la confiance à l’Aviron. »

Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?