Top 14 - Morahan (Bayonne), un nouvel arrière « fait pour le Top 14 »

  • Luke Morahan, la nouvelle recrue bayonnaise, arrivé en fin de semaine dernière, sera déjà aligné en tant que titulaire, dès samedi face à l’UBB.
    Luke Morahan, la nouvelle recrue bayonnaise, arrivé en fin de semaine dernière, sera déjà aligné en tant que titulaire, dès samedi face à l’UBB. PA Images / Icon Sport
Publié le

Luke Morahan, international australien, tentera de faire oublier Martin Bogado, parti en Nouvelle-Zélande. Et de pallier l’absence de Gaëtan Germain.

Luke Morahan, la nouvelle recrue bayonnaise, arrivé en fin de semaine dernière, sera déjà aligné en tant que titulaire, dès samedi face à l’UBB. Martin Bogado, joker médical d’Arthur Duhau, dont le contrat se terminait le 31 décembre, parti, il fallait d’urgence le remplacer pour la suite du championnat. L’Argentin avait, de fait, remplacé Gaëtan Germain à l’arrière. Et efficacement. Il avait, en plus de son talent, pris une belle assurance au sein de l’équipe. Gerard Fraser, à l’origine de la venue du Puma, s’est donc évertué à trouver une autre pépite. En l’occurrence, l’Australien aux trois sélections. Joueur expérimenté (32 ans), il a disputé, en ce début de saison, onze matchs sur treize possibles, avec Bristol. La majorité en tant qu’ailier, tous en tant que titulaire. "On ciblait un joueur d’expérience et de haut niveau pour remplacer Gaëtan, explique Gerard Fraser. Quelqu’un qui pouvait vite intégrer l’effectif, qui connaît bien le poste. Il a des qualités offensives et aussi des qualités au pied. C’est primordial."

Un joueur complet

Même s’il a porté davantage le numéro 14 en Angleterre, les Bayonnais le positionneront à l’arrière. "Il est à l’aise aussi en 15, continue l’entraîneur des lignes arrière. Dans le jeu, il va donc nous amener son vécu du haut niveau, son assurance dans le troisième rideau défensif. Il est à l’aise dans les duels aériens. Il peut nous soulager avec son jeu au pied. Il faut aussi noter ses qualités d’attaquant avec une très belle pointe de vitesse."

Luke Morahan était dans le viseur de l’Aviron depuis belle lurette. Sa signature a été étudiée avec soin. "Je m’étais entretenu avec lui il y a six mois, confirme Gerard Fraser. On l’avait couché sur notre liste de profils intéressants. Je le suivais parce que j’étais convaincu qu’il était fait pour jouer en Top 14. Et compte tenu des problèmes dans le rugby anglais, il n’a pas hésité à saisir l’opportunité."

Dans le même temps l’Aviron s’est attaché les services de Marland Yarde, ailier international anglais (13 sélections), qui n’a pas joué depuis près d’un an. Il ne rentrera pas face à l’UBB mais prend part aux entraînements. Sa pointe de vitesse et son explosivité seront à découvrir plus tard.

La curiosité pour Bayonne, face à l’UBB, sera d’observer l’efficacité de sa nouvelle recrue. Pour le reste, même si l’équipe a été remaniée par rapport à celle qui a vaincu Toulon, les qualités de performance et de résilience restent les mêmes.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Edmond Lataillade
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?