Pro D2 - Raphël Lagarde apporte déjà sa patte à Agen

  • Raphaël Lagarde avec Agen
    Raphaël Lagarde avec Agen Icon Sport
Publié le

Le SUA a vécu une semaine particulière avec la prise de poste de Raphaël Lagarde. Ce dernier semble avoir fait du bien à la ligne de trois-quarts, particulièrement en vue vendredi.

Le top 6 avait sacrément manqué aux Agenais. "Nous sommes partis en vacances très frustrés. Nous sommes sortis du top 6. Quand tu y as touché, tu as envie d’y rester", déplore Bernard Goutta. Mais visiblement, cette coupure a fait plus de bien que de mal à ses joueurs. Au même titre que la nomination de Raphaël Lagarde. "Raph’pesait déjà beaucoup dans le groupe. Il avait déjà sa petite patte d’entraîneur-joueur sans le vouloir. Je ne pense pas que cela ait perturbé les mecs. Il a fait une transition rapide", dévoile Thomas Vincent, le demi d’ouverture auteur d’une très bonne partie face aux Normands. L’ancien Racingman a en tout cas pris ses aises sous sa nouvelle casquette. De là à dire que le départ de Manny Edmonds n’est pas forcément regretté ? "Non, son arrêt nous a tous attristés. Mais il a fallu faire la bascule rapidement. Raphaël a réussi à le faire. Il est à l’aise sur le terrain et dans le travail de vidéo. C’est quelque chose qu’il faisait déjà pas mal et c’est vrai qu’aujourd’hui, c’est agréable", rétorque Thomas Vincent.

Particulièrement apprécié par le groupe, le néo-retraité semble en tout cas avoir libéré sa ligne de trois-quarts. "Il a cette expérience très proche du terrain. Alors forcément, hors vidéo, il sait donner les bons conseils et les bonnes astuces qui font du bien", estime le numéro 10.

"Ça fait bizarre"

Face aux Rouennais, Lagarde et Goutta voulaient voir les joueurs écarter les ballons et toucher les ailiers. C’est chose faite. Un essai d’une cinquantaine de mètres de Ramoka, un déboulé de Martinez après une bonne action des arrières, un essai en première main de Railevu… Les Lot-et-Garonnais se sont rassurés et ont régalé les supporters présents. "Le jeu appelle la faute. Mais on voulait pousser les joueurs à toucher les couloirs. On a forcé les choses toute la semaine. Mais ce soir, le résultat est là. Quand on touche les ailiers, on peut mettre notre jeu en place", révèle le remplaçant d’Edmonds. D’ailleurs, Lagarde a particulièrement apprécié le jeu de sa charnière : "Elle a tenté, elle s’est fait plaisir et ça se voit dans l’alternance. Je suis très content pour eux. Après, je dois avouer que cela fait très bizarre d’être leur entraîneur désormais. C’est chouette mais bizarre." À présent, le SUA doit impérativement basculer sur le prochain match. Car les Vannetais seront forcément revanchards après la défaite en terre massicoise. "Malheureusement, nous sommes habitués à jouer le vendredi puis le jeudi suivant", regrette Lagarde. Mais ses joueurs seront prêts, il l’assure. "On a un sacré outil ici désormais qui nous permet de vite récupérer." On verra le résultat à La Rabine.

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Mathieu VICH
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?