XV de France - Quelles options pour succéder à Laurent Labit à la tête de l'attaque tricolore ?

  • Quelles options pour succéder à Laurent Labit à la tête de l'attaque tricolore ?
    Quelles options pour succéder à Laurent Labit à la tête de l'attaque tricolore ? Icon Sport - Icon Sport
Publié le

Le refus de Pierre Mignoni d’intégrer le staff de Fabien Galthié, dont il était le choix numéro 1, relance d’autant plus la question du successeur de Laurent Labit aux manettes de l’attaque tricolore.

C’est peu dire que la semaine a débuté par un petit tremblement de terre, avec l’annonce dans nos colonnes des choix de Pierre Mignoni et Laurent Sempéré pour remplacer respectivement Laurent Labit et Karim Ghezal au sein du staff tricolore, après la prochaine Coupe du monde. Une "mini-tornade" (selon le mot de Fabien Galthié) à laquelle tout le monde n’était manifestement pas préparé puisque, dans les heures qui suivirent, une réunion d’urgence provoquée par le président du RCT Bernard Lemaître déboucha sur un coup de théâtre, Mignoni annonçant à la FFR décliner l’offre de Fabien Galthié pour honorer jusqu’au bout son contrat avec le club varois, c’est-à-dire jusqu’en 2026.

De fait, si Fabien Galthié a bien confirmé cette semaine à Belvès que Laurent Sempéré allait intégrer son staff en 2023 pour endosser la responsabilité de la touche, la FFR est toujours en quête d’un adjoint numéro 1 chargé du jeu d’attaque. "Je confirme que Laurent Sempéré s’est engagé avec nous pour le prochain mandat, a annoncé le sélectionneur mardi lors de sa rentrée médiatique. Il présente des performances de haut niveau en touche, on cherchait des compétences avec le départ de Karim Ghezal et il y a l’opportunité qu’il soit libre à la fin de la Coupe du monde. Quant à Pierre Mignoni, j’ai suivi ce qui se disait et s’écrivait. Je veux d’abord dire que, depuis trois ans, Pierre collabore avec nous. Il nous a ouvert les portes à Lyon, on a beaucoup échangé, au moins une fois par semaine, sur ses joueurs. On a continué quand il est parti à Toulon. Il faut rendre hommage à son travail, le saluer et le remercier. C’est vrai que, dans le cadre du futur staff pour le mandat jusqu’en 2027, Pierre Mignoni pouvait potentiellement y entrer avec ses compétences mais on n’a même pas eu le temps d’échanger. Pierre a été obligé de communiquer vite et fort vis-à-vis des supporters de Toulon. Il a annoncé qu’il se consacrerait à son club. C’est une position honorable."

Townsend, premier deuxième choix ?

Honorable certes, mais pas moins décevante et ennuyeuse pour la FFR qui n’avait semble-t-il pas vraiment de plan B tant la trajectoire de Mignoni (destiné, selon ce qui se disait en coulisses, à endosser le poste d’adjoint numéro 1 pour ensuite prétendre à la fonction suprême) semblait toute tracée. C’est bien pourquoi Fabien Galthié a convenu qu’il "avait encore du temps" avant de se prononcer, la suite de la saison pouvant tout à fait ouvrir des pistes qui n’ont pas encore été explorées.

On songe ici à des entraîneurs actuellement sous contrat, comme celle de l’actuel coach des trois-quarts du MHR Jean-Baptiste Elissalde (qui avait "matché" sportivement avec Galthié lors de la Coupe du monde 2019) ou encore du manager de Castres Pierre-Henry Broncan, dont le nom a été évoqué. Entre autres pistes, bien sûr, comme celle qui mène à l’actuel sélectionneur de l’Écosse Gregor Townsend (qui a de lui-même a présenté sa candidature) et semble aujourd’hui la plus chaude, au regard du pedigree de l’ancien centre ou ouvreur, parfaitement bilingue pour avoir évolué en France. Reste aussi la possibilité Gonzalo Quesada, l’un des rares techniciens de Top 14 libre de tout engagement au mois de juin prochain, à l’instar du bordelais Frédéric Charrier. Sauf que, d’ici la fin du Tournoi et en fonction des résultats des uns et des autres, d’autres hypothèses ne tarderont pas à circuler sous le manteau… D’où la notion de "temps" évoquée par Galthié, dont la courbe de la flèche a encore une fois dû être redessinée…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?