Top 14 - Yato, retour de flammes

  • Pour son retour à la compétition, le troisième ligne fidjien de l’ASM Peceli Yato a été précieux par sa capacité à mettre les siens dans l’avancée. Photo Icon Sport
    Pour son retour à la compétition, le troisième ligne fidjien de l’ASM Peceli Yato a été précieux par sa capacité à mettre les siens dans l’avancée. Photo Icon Sport
Publié le

Le troisième ligne de l’ASM est enfin revenu après treize mois d’attente. Complètement rétabli de ses blessures, Peceli Yato doit maintenant refaire parler sa puissance face à Castres.

Quatre cent treize jours. Une attente qui semblait interminable autant pour l’institution clermontoise que pour ses supporters. Depuis la rencontre de Champions Cup face à l’Ulster en décembre 2021, Peceli Yato a traversé l’année 2022 comme un fantôme. Remis en selle face à Lyon la semaine passée, le puissant fidjien a rappelé aux défenses du Top 14 qu’il n’avait rien perdu de sa force. Entré à la 50e minute, le flanker clermontois a été une menace constante face à la meute du Lou, ballon en mains.

Pour son grand retour à la compétition, Peceli Yato a gagné vingt-quatre mètres. Une rentrée prometteuse mais tout sauf précipitée. Le colosse fidjien s’entraîne régulièrement depuis un mois et est désormais à 100 % de ses capacités. Avant d’affronter Castres, Christophe Urios a tenu à ménager son cheval de course. Peceli Yato ne s’est en effet pas entraîné à plein régime lundi et mardi. "C’est mon choix, mais il est bien prêt et il sera dans le groupe contre le CO. J’ai décidé de le préserver ce début de semaine parce que je ne pensais pas qu’il allait jouer autant à Lyon. Mais cela fait surtout plaisir de le voir enchaîner ! Sa rentrée a été très impactante au Lou et c’est évident que l’on va s’appuyer sur son profil, comme celui de George Moala d’ailleurs qui a fait un bon retour" confirmait le manager clermontois. Car le nouvel homme fort a besoin de puissance et de densité dans un pack privé des épaisses épaules de Sébastien Vahaamahina et Tomas Lavanini.

Le retour d’un facteur X

Telle est la lourde tâche de Peceli Yato : peser dans les défenses adverses et casser des lignes. Avec un Fritz Lee arrivant au crépuscule de sa carrière mais toujours aussi précieux dans le combat, l’ASM manquait jusqu’ici d’un troisième ligne puissant offensivement et effrayant physiquement. D’autant que le "pitbull" Alexandre Fischer sera forfait face à Castres et indisponible durant plusieurs semaines. Le retour de Yato arrive sans doute au meilleur des moments pour Christophe Urios et son staff.

Capable d’évoluer en deuxième ligne (dix fois depuis le début de sa carrière en 2014), le Fidjien est une poutre presque non négociable dans le pack auvergnat qui affrontera les rugueux castrais, eux aussi affamés de points. Alors que les Clermontois ont eu toutes les difficultés du monde à franchir la ligne lyonnaise, l’ajout de Peceli Yato sera un atout quasiment vital pour l’ASM. Si le créatif Newsome ou le félin Raka peuvent faire la différence à eux seuls, le bulldozer Yato ne sera pas de trop dans l’escouade d’Urios, déjà sommée de retrouver le goût de la victoire dans son antre…

Cet article est réservé aux abonnés
Accédez immédiatement
à cet article à partir de
0,99€ le premier mois
Clément LABONNE
Voir les commentaires
Réagir
Vous avez droit à 3 commentaires par jour. Pour contribuer en illimité, abonnez vous. S'abonner

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?