Dal Maso est arrivé

  • Dal Maso est arrivé
    Dal Maso est arrivé
Publié le , mis à jour

Marc Dal Maso va bel et bien venir au chevet des avants de l’US dacquoise. Après quelques hésitations la semaine passée, sa venue est bien effective ce lundi. Mais l’ancien talonneur international ne va pas rester deux mois comme escompté. Explications.

Dax

Mercredi dernier, nous vous informions, via notre compte Twitter, de l’arrivée imminente de Marc Dal Maso à Dax. L’ancien entraîneur de Mont-de-Marsan avait rencontré le président Alain Pécastaing. Il avait même commencé, mercredi, à collaborer avec l’entraîneur des avants, Brice Miguel. Sa venue, prévue ce lundi, devait être officialisée jeudi après-midi lors d’une conférence de presse. Une conférence qui n’eut finalement pas lieu. C’est que l’affaire a pris un plus de temps que prévu pour que les deux parties tombent d’accord. Pour plusieurs raisons : Dal Maso, qui entraîne les avants du Japon, souhaitait avoir l’aval d’Eddie Jones mais il fallait aussi définir plus clairement ses attributions au sein de l’USD.

Une mission d’un mois

Elles l’ont été ce lundi, à l’occasion d’une nouvelle réunion. L’ancien talonneur international (33 sélections) a été recruté comme consultant pour le jeu d’avants. Mais il ne restera pas deux mois. Il sera là jusqu’au début du mois de mars seulement. Car il est aussi attendu en Nouvelle-Zélande, aux Otago Highlanders, où il vient d’effectuer une mission d’une courte durée sur la mêlée fermée. Les dirigeants des Highlanders souhaitent le faire revenir pour deux semaines. Il reprendra ensuite ses fonctions auprès de la sélection du Japon, où il rentrera le 4 avril.

D’ici là, donc, Marc Dal Maso aura la lourde tâche d’essayer de redresser la situation à Dax, actuelle lanterne rouge du Pro D2. Sa venue fait suite à une nouvelle défaite à domicile, la quatrième de la saison à Maurice-Boyau, contre Carcassonne il y a quinze jours (6-15). Plusieurs réunions d’urgence avaient suivi. Les joueurs avaient notamment fait remonter certaines doléances, demandant plus d’affect dans le management et faisant part de leurs inquiétudes concernant le jeu d’avants (la conquête est en difficultés cette saison) ainsi que le secteur médical et la préparation physique. Marc Dal Maso est la réponse que leur ont apportée leurs dirigeants.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?