Sexton, le retour du guide vert

  • Sexton, le retour du guide vert
    Sexton, le retour du guide vert
Publié le , mis à jour

Pour affronter les Bleus, le 14 février à Dublin, l’Irlande pourra compter sur le talent offensif de son ouvreur, tout juste remis de ses problèmes de commotions.

C’est le privilège de toute star de ce jeu ! Et Jonathan Sexton en bénéficie ! Celui de pouvoir retrouver une chasuble de titulaire quand il le souhaite. Forcément dur à accepter pour sa doublure. Mais Ian Keatley connaissait le deal bien avant le match face à l’Italie. L’ouvreur du Munster n’a certainement pas à rougir de sa première titularisation samedi dernier à Rome dans le Tournoi des 6 Nations. Il a en effet rendu une copie parfaite dans les tirs au but. Mais à la différence de Sexton, il n’a néanmoins pas pu (su) asseoir véritablement son emprise sur le jeu de son équipe. La faute très certainement à son manque de vécu à ce niveau mais aussi aux prestations bien ternes de ses compagnons de la ligne de trois-quarts.

Pour battre la France, samedi à Dublin, l’Irlande aura besoin de Sexton. Voilà pourquoi l’encadrement irlandais a fait le forcing ces dernières semaines auprès du staff médical du Racing-Metro pour récupérer son guide. L’ouvreur a officiellement reçu le feu vert le 5 février dernier d’un neurologue parisien pour reprendre la compétition et tiendra donc sa place face aux Bleus. Il avait dû observer une période de onze semaines obligatoires de repos forcé suite à une commotion cérébrale contre l’Australie en novembre dernier. La quatrième subie par le maestro irlandais en l’espace d’un an.

«Johnny vacances»

Cette absence de longue durée lui a d’ailleurs valu, de la part de ses coéquipiers de club, d’hériter du sobriquet un brin moqueur de «Johnny vacances». Ce retour sur les terrains à la compétition est une bonne nouvelle pour le sélectionneur Joe Schmidt. Et une mauvaise pour les Bleus de Philippe Saint-André. Car on a pu s’apercevoir contre l’Italie combien l’Irlande redevenait une équipe ordinaire en l’absence de son ouvreur magique. Le XV du Trèfle a quelque peu tâtonné derrière et n’a pas du tout la même efficacité offensive qu’à son habitude. Jonathan Sexton n’est très certainement pas devenu le meilleur ouvreur de la planète ovale par hasard. De par son aura, son vécu et sa classe, le Dublinois rassure tout le monde. «Après une si longue absence des terrains, peu de joueurs pourraient se montrer tout de suite performant sur la scène internationale, confiait ainsi Ronan O’Gara à nos confrères de l’Irish Independent. Mais Johnny a le talent et l’expérience pour le faire.»

Jérôme Fredon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?