Trois ouvreurs pour quoi faire ?

  • Trois ouvreurs pour quoi faire ?
    Trois ouvreurs pour quoi faire ?
Publié le / Mis à jour le

Le XV de France a commencé sa préparation avec trois ouvreurs de métier dans son groupe de trente joueurs. Trois spécialistes pour une seule place de titulaire. Explication d’un vrai choix du staff.

Le staff des Bleus a choisi clairement de travailler cette semaine avec trois ouvreurs. La raison ? « C’est un poste ultra spécifique où l’on peut travailler qu’avec des spécialistes », glisse, ce lundi depuis Marcoussis, le sélectionneur Philippe Saint-André qui a donc préféré prendre Plisson à la place de Bernard plutôt qu’un centre (Mermoz ?) ou un ailier (Andreu ?) ou encore un arrière (Médard). Un choix surprenant sachant que pour les places du trio de l’arrière des Bleus, il n’y a dans le groupe France que quatre prétendants. « Oui mais Fofana et Fickou peuvent dépanner à l’aile et Tales a démontré face à l’Irlande qu’il pouvait aussi être une solution en fin de match pour le poste d’arrière. » Alors place donc aux spécialistes. Lopez, Tales et Plisson vont donc se disputer deux fauteuils (un chez les titulaires, un chez les remplaçants) pour trois. Avantage aux deux premiers car même si le Clermontois, Camille Lopez, reste sur une prestation terne en Irlande, l’idée du staff est d’arriver enfin à installer un joueur pour porter durablement cette tunique floquée du numéro 10.

Pierre-Laurent Gou
Voir les commentaires
Réagir