Marconnet : «Rappeler les anciens !»

  • Marconnet : «Rappeler les anciens !»
    Marconnet : «Rappeler les anciens !»
Publié le , mis à jour

L’ancien pilier international, Sylvain Marconnet, estime que les Bleus ont besoin de la sérénité qu’apportent les hommes d’expérience.

Quelle a été votre réaction après les premières déclarations de Philippe Saint-André ?

Pour moi, la déclaration de Philippe Saint-André marque un tournant. Nous étions habitués à le voir s’exprimer de façon monocorde, en protégeant les joueurs et là, on le voit s’emporter. Bon, je trouve ça légitime. Mais c’est tellement soudain qu’on ne peut qu’être surpris.

Mais doit on virer dix ou quinze joueurs ?

À vrai dire, à six mois de la Coupe du monde, je ne vois pas bien qui il peut appeler à leur place, sauf bien sûr quelques anciens qui apporteront un peu de sérénité. Je ne sais pas si on doit bouleverser ce groupe. Je pense qu’il vaut mieux continuer avec lui. Après, il y aura peut-être quelques retours comme Louis Picamoles ou François Trinh Duc ou pourquoi pas Luc Ducalcon.

À qui pensez vous quand vous parlez des anciens ?

Je pense à Aurélien Rougerie, Imanol Harinordoquy, Dimitri Szarzewski et Nicolas Mas qui incarnent une forme de sagesse.

Expliquez-nous ce que peuvent amener ces anciens ?

Du calme, de la sérénité, tout ce qui fait le poids de l’expérience. Il peuvent aussi recadrer les plus jeunes puisque, si j’ai bien compris, Philippe Saint-André nourrit quelques griefs à l’endroit de ses joueurs, je ne sais pas exactement lesquels. Mais dans ces situations, les anciens jouent les « gardiens du temple ». Ils savent remettre leurs cadets dans le droit chemin.

Jérôme Prévot
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?