Féminines : la mauvaise réputation

  • Féminines : la mauvaise réputation
    Féminines : la mauvaise réputation
Publié le , mis à jour

Le «Sapiac Gate» pourrait faire très mal aux Bleues en termes d’image, alors que l’équipe de France féminines jouissait d’un capital sympathie grandissant.

Elles faisaient figure de rayon de soleil dans la grisaille, de vent de fraîcheur dans la tempête qui secoue le rugby hexagonal ces derniers mois (ces quatre dernières années, en fait). Alors que les Bleus déçoivent chaque fois un peu plus, de par leurs résultats autant que par leur comportement, les Bleues, elles, avaient su conquérir les cœurs. L’année passée notamment, en remportant le grand chelem dans le Tournoi des 6 Nations puis en enthousiasmant les foules lors de la Coupe du monde en France l’été dernier. Le week-end dernier encore, elles portaient haut les couleurs du rugby tricolore en s’imposant contre le pays de Galles et en restant la seule équipe française en course pour une victoire dans le Tournoi des 6 Nations et un grand chelem.

« L’affaire est prise au sérieux »

Puis est venu le « Sapiac Gate », ainsi que l’ont nommé les internautes sur twitter. Que peut-il ressortir de cette déplorable affaire d’espionnage ? La responsable de délégation des Bleues, Nathalie Janvier, assure que l’affaire est prise au sérieux et qu’une « enquête est partie ». Mais qu’elles qu’en soient les conclusions, l’image des joueuses de l’équipe de France est déjà ternie. En témoigne l’afflux des messages qui ont transité sur les réseaux sociaux à ce sujet depuis la révélation de l’affaire. La suspicion, immédiatement, s’est portée sur les quatre joueuses de l’Usap présentes dans le groupe France (Billes, Chobet, Boujard et Divoux). On est bien loin des fameuses valeurs dont le rugby se réclame et que seules les Bleues semblaient porter ces derniers temps… Un nouveau coup dur porté au rugby tricolore, là où on s’y attendait le moins et qui pourrait s’avérer préjudiciable pour le développement du rugby féminin, qui s’appuyait grandement ces derniers mois sur l’image impeccable de ses Bleues.

Emilie Dudon
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?