Le top 5 des pires tentatives de drop

  • Le top 5 des pires tentatives de drop
    Le top 5 des pires tentatives de drop
Publié le , mis à jour

Vendredi, l’affiche de Premiership entre Bath et Sale a été bien morne. Au final, Bath l’a emporté 12-3 sans qu’aucun essai n’ait été inscrit. Triste. Seul sourire du match : cette tentative de drop de Vadim Cobilas à la 44e minute. Le pilier moldave de Bath foire complètement son geste et déclenche l’hilarité. Mais qu’il se rassure, d’autres sont passés par là avant lui. Compilation.

1. Adam Jones, pilier, 1er novembre 2014

Septième journée de Guinness Pro 12. C’est la 72e minute entre Cardiff et le Munster. 21-21 au tableau d’affichage. Ce n’est pas le moment de rire. Regroupement dans la moitié de terrain du Munster. Lloyd Williams sort le ballon proprement pour son pilier droit qui n’a plus qu’à avancer tête baissée. Mais non, Adam Jones en décide autrement. Le frisé lève la tête et décide de prendre les trois points. Enfin, sur le papier. Parce que taper des drops, ce n’est évidemment pas son job. Sa tentative manque clairement de puissance. Le ballon s’échoue à cinq bons mètres des poteaux. Pas complètement ridicule mais pas non plus très efficace, son coup de pied le fait, en tout cas, bien rire. Moins son entraîneur Mark Hammett puisque son équipe s’incline finalement 24-28.

2. Ryan Jones, troisième ligne, 19 novembre 2011

Dans le même style, Ryan Jones s’est aussi essayé au drop. Mais plus prestigieux car en H Cup. Son équipe perd alors 3-0 dans le premier quart d’heure de jeu face aux Italiens de Trevise. Vexé ou juste insolent, le grand gaillard des Ospreys tente un coup de pied aux trente mètres. Compliqué. Lui aussi manque de puissance et lui aussi explose de rire face à sa bêtise. Les Ospreys obtiendront finalement un match nul. Insuffisant pour se qualifier au prochain tour. Ils finissent troisième derrière le BO à une victoire près…

3. Mathieu Bastareaud, centre, 24 mai 2014

Bastarocket n’en est pas à son coup d’essai. Il a déjà plusieurs fois tenté et même réussi des drops dans sa carrière. Mais là, c’est le contexte qui change. Nous sommes en finale de H Cup. Toulon contre les Saracens. Wilkinson, le maître du jeu au pied, est toujours sur la pelouse. Il a d’ailleurs déjà inscrit 13 points avec sa patte gauche aujourd’hui. Mais Mathieu n’en a que faire. Il croit lui aussi en son pied gauche. Son drop ne décolle pas et vient heurter la jambe d’un anglais. Échec. Mais bon, ce n’est pas si grave puisque le RCT menait déjà 23-6 à une dizaine de minutes du coup de sifflet final. Toulon gagne sa deuxième Coupe d’Europe. Un raté sans conséquence donc.

4. Sébastien Chabal, deuxième ligne, 17 mai 2003

Voilà certainement la seule et unique tentative de drop de l’homme des cavernes. À l’époque, c’était encore le Top 16. À l’époque, Bourgoin jouait encore dans l’élite. Et à l’époque Sébastien Chabal n’arborait toujours pas de barbe. Il portait même un casque. C’est d’ailleurs certainement ce couvre-chef qui a altéré son jugement au moment de tenter ce drop. Dans les dernières minutes d’un match capital face à Toulouse, Chabal se ridiculise devant son public. Heureusement le CSBJ menait largement à ce moment-là et ce raté n’a eu aucune incidence sur le score final.

5. Felipe Contepomi, demi d’ouverture, 29 octobre 2011

« Mais qu’est ce qu’il fout (pour rester poli, N.D.L.R.) Contepomi ? » Ce jour-là, personne ne comprend ce qui se passe dans la tête de l’Italien. Et surtout pas son entraîneur adjoint Christophe Laussucq. Alors que le Stade Français perd 18 – 12 face à Toulouse dans les dernières minutes de jeu, le numéro 10 parisien prend sa chance et passe un drop. Il est fier de lui, lève le poing, et croit avoir fait gagner son équipe. Sauf que Felipe s’est trompé dans ses calculs : 12 + 3 = 15. Et 15 < 18. L’arbitre siffle la fin du match. Felipe comprend son erreur et donc que son drop n’a servi à rien. Merci quand même pour le fou rire. U. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?