L’Europe comme illusion suite à un choc

  • L’Europe comme illusion suite à un choc
    L’Europe comme illusion suite à un choc
Publié le , mis à jour

Depuis le 27 mars, les destins de George North et Nathan Hughes sont liés. Le premier ayant été victime d’un coup de genou du second, lors de Northampton - Wasps. Un choc qui va priver les deux joueurs des quarts de finale européens. North étant forfait suite à trois K.-O. et Hughes étant suspendu.

George North devait être l’une des principales armes des Saints de Northampton, à Clermont ce samedi pour les quarts de finale de Champions Cup. Mais cette affirmation ne restera qu’au stade de la supposition, l’ailier international gallois étant forfait pour ce rendez-vous. La faute à un nouveau K.-O., son troisième en deux mois, intervenu après un choc avec le numéro 8 des Wasps, Nathan Hughes. Seulement, plus que la commotion, c’est le choc en lui-même qui a prêté à polémique. Nathan Hughes étant exclu directement par l’arbitre de la rencontre, pour ce coup de genou alors supposé « intentionnel », au moment où North aplatissait. Mais surtout, le joueur des Wasps a ensuite été traduit devant la commission de discipline de la Fédération anglaise (RFU), où il a écopé de trois semaines de suspension. Le jury ayant reconnu coupable Nathan Hughes d’avoir « frappé avec le genou et/ou le tibia, contrairement à la règle 10.4 de World Rugby ». Une suspension contre laquelle les coéquipiers de Nathan Hughes aux Wasps se sont élevés. D’autant que la RFU n’a retenu aucune préméditation dans le geste du numéro 8 des Wasps. « Cette image montre-t-elle que Nathan a intentionnellement blessé North ? C’est une décision bizarre », a ainsi tweeté l’ouvreur Andy Goode.

Des soutiens publics de poids pour Hughes

Une défense publique d’autant plus compréhensible, que Nathan Hughes est l’une des pièces maîtresses du dispositif londonien. Seulement, avec cette suspension, il manquera le quart de finale des Wasps à Toulon ce dimanche. Et sera toujours absent, si ses coéquipiers se qualifient pour les demi-finales de Champions Cup, en s’imposant chez le double champion d’Europe en titre. Mais la polémique s’est étendue à l’ensemble du rugby anglais, qui a critiqué les instances. L’ancien talonneur international Brian Moore a ainsi déclaré sur Twitter : « C’est une énorme blague que Nathan Hughes a été suspendu pour trois semaines. Pas d’intention trouvée = accident. La commission de discipline devrait avoir honte. » Des comparaisons étant réalisées avec l’affaire Tuilagi-Ashton et la suspension de Manu Tuilagi. Pour rappel, le centre international anglais Manu Tuilagi avait été suspendu cinq semaines, pour une série de coups de poing sur Chris Ashton. En philosophie, la question de l’être ou ne pas être est souvent posée. George North et Nathan Hughes ne disputeront pas l’Europe ce week-end. Pour le premier cité, ce K.-O. pourrait même signifier sa fin de saison. C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?