La révolution de printemps

  • La révolution de printemps
    La révolution de printemps
Publié le , mis à jour

Après une période de doutes, Maxime Médard a retrouvé la confiance. La confrontation face à Toulon a été l’occasion pour le Toulousain de montrer l’étendue de son talent.

Il aura seulement fallu une saison à Maxime Médard pour que le doute ne s’empare de lui, ne lui prenne son talent. Alors, dans la tempête endurée par le Stade toulousain, on l’a cru perdu, comme emporté par les flots. Il aura fallu respirer le vent printanier du Vélodrome de Marseille pour que Maxime Médard et les Rouge et Noir ne se réveillent enfin après de longs mois de supplice financier et...

Cet article est réservé aux abonnés
Abonnez-vous pour en profiter
à partir de 7,90€/mois, sans engagement
  • ✓ Tous les articles en illimité sur le site et l'application
  • ✓ Le journal en version numérique dès 20h30 la veille
  • ✓ Les newsletters exclusives
midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?