Agen : ils l’ont fait !

  • Agen : ils l’ont fait !
    Agen : ils l’ont fait !
Publié le , mis à jour

Grâce à ses quatre essais à deux pour Perpignan, Agen réalise l’inimaginable en demi-finale d’accession en l’emportant face aux Catalans (32-32). À l’issue d’un suspens incroyable, les Lot-et-Garonnais rejoignent Mont-de-Marsan en finale.

Qui l’eut cru ! Alors qu’ils peinaient à s’imposer en première mi-temps face à des Catalans pleins de hargne (16-0 à la 20e), Agen a pourtant fait taire Aimé-Giral. Perpignan a pris conscience de la taille de son adversaire lorsque la tornade, Taylor Paris, a affolé la chronique en inscrivant un essai de 100 mètres. Il sauve également les siens en arrachant le ballon à David Marty dans l’en-but. L’auteur d’un doublé soulage certainement la culpabilité de l’ouvreur Burton Francis qui a lourdement fauté au pied et laissé en route vingt points. Cela n’a cependant pas empêché Agen de se battre jusqu’au bout, grâce à la créativité des trois-quarts et la persistance des avants comme Jalil Narjissi, très performant sur les lancées en touche. Le demi de mêlée Clément Darbo rend également une copie exemplaire avec de nombreuses passes décisives.

Perpignan, la désillusion

Après 100 minutes de haute volée, les deux équipes sont à égalité (32-32), comme si le match n’avait pas été assez surprenant, il a fallu départager. Prime à l’essai, Agen s’est vu gagner ce choc de titans grâce à ses quatre essais. Du côté de Perpignan, Mafi a souvent fait trembler le rideau défensif lot-et-garonnais et Bousquet s’est montré brillant à son poste de buteur. Malheureusement, dans un match où chaque détail compte, cela n’a pas suffi. Les hommes d’Alain Hyardet ne sont pas parvenus à renouveler les ressources trouvées la semaine dernière, à Armandie. Un clap de fin injuste pour les Catalans ? Il n’est plus question de cela en Pro D2, une compétition dont le niveau s’élève un peu plus tous les jours et dont les pronostics sont constamment déjoués. La preuve, aucun des deux relégués, Perpignan et Biarritz ne peuvent espérer regagner l’élite du rugby français la saison prochaine. Fa.C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?