Dragons catalans : l’âme de fond

  • Dragons catalans : l’âme de fond
    Dragons catalans : l’âme de fond
Publié le , mis à jour

Super League - Dragons catalans Les Perpignanais, battus à Huddersfield hier, soufflent le chaud et le froid cette saison. Et leur défense reste le baromètre de leurs performances.

De la stratégie au mental. La défaite concédée à Wigan (34-0, huit essais encaissés), peut être résumée « à une leçon défensive de commandements sous la pluie », précise l’entraîneur adjoint, Jérôme Guisset. Un cas particulier : « Nous encaissons d’abord deux essais à zéro tenu, consécutifs à des plaquages manqués fatals. Ensuite, on en prend deux autres sur du jeu au pied. Une tactique privilégiée dans ces conditions climatiques, à laquelle nous n’avons pas su trouver les solutions techniques pour y pallier. »

Une « gifle », synonyme de coup d’arrêt dans la perspective précédemment fixée : asseoir une solidité défensive glanée en début d’année. Perdue lors des quatre matchs précédant Wakefield et Widnes (sept essais encaissés en moyenne par rencontre) et retrouvée lors des deux succès cités (trois réalisations concédées en deux matchs). Une défense au double visage (11e de Super League) dont les maux trouvent une constante : « La défense est le baromètre de ton attitude. Et nous avons perdu une part de notre volonté de mettre la pression grâce à elle. De vouloir se faire mal et d’attaquer avec la défense », ajoute-t-il.

Résister à la fatigue

Un état d’esprit adopté par intermittence par les Dracs, qui, comme l’avait souligné Greg Mounis à Wigan, ne sont pas toujours tous sur la même longueur d’ondes. Jérôme Guisset confirme : « Il faut constamment te surpasser, car ce n’est pas toi qui dictes la donne. Et malheureusement, il y a parfois des manquements individuels et du coup, on refuse ce bras de fer de fond. Qui, à l’inverse, nous fait gagner quand on l’accepte. »

Une prise de conscience aux effets immédiats : « La semaine passée, nous avons donc bossé beaucoup à la vidéo, en étudiant Danny Brough (il n’a pas réussi à marquer hier, N.D.L.R.), le danger numéro un des Giants. Et surtout, nous avons axé nos séances collectives à 80 % sur la défense. » Par le biais d’ateliers spécifiques décryptés par le responsable de l’arrière-garde catalane : « Nous avons cherché à pousser les joueurs à défendre sous haute fatigue. En les faisant défendre durant 20 ou 25 tenus consécutifs. Et l’objectif fixé était de trouver la même qualité que lors d’une chaîne tactique de cinq ou six tenus, en retrouvant la lucidité qui nous manquait. »

Un travail de répétitions pour résister à toutes formes de pression, qui a commencé a porté ses fruits hier à Huddersfield. Malgré sept essais encaissés, souvent sur ballons de turnovers. Et qui devra donc être accentué car il sera la clé du succès samedi à Brutus (18 heures) contre Hull KR.. Et d’une deuxième partie de saison digne des hautes ambitions fixées : « La défense, te donne du « peps » et use psychologiquement ton adversaire. Une équipe qui attaque bien sera contente, là où celle qui défend bien, sera gagnante. »

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?