Worcester en route vers le Premiership

  • Worcester en route vers le Premiership
    Worcester en route vers le Premiership
Publié le , mis à jour

En s’imposant sur le terrain de Bristol mercredi soir (29-28), en finale aller du championnat de D2, Worcester est à une marche de la montée en première division anglaise.

Worcester a frappé un grand coup et se dirige vers son troisième titre de deuxième division après ceux de 2004 et 2011. Le retour, mercredi prochain, à 20 h 45, sur son stade fétiche du Sixways Stadium, devrait lui permettre d’assurer la montée en Premiership, un an seulement après sa relégation. Il remplacera les London Welsh, qui ont terminé derniers du Premiership et qui ont vécu une saison cauchemardesque (un point marqué en vingt-six matchs).

Dans un stade Ashton Gate quasi complet (12 010 spectateurs), les Warriors d’Agustin Creevy, qui ont toujours fait la course en tête (ils menaient 22 à 17 à la pause), ont cru voir la victoire leur échapper quand l’ailier samoan David Lemi (ex-Wasps) inscrivit son deuxième essai à dix minutes du terme. Mais au bout du suspense, à la dernière minute, le talonneur remplaçant Niall Annett concrétisa à son tour un temps fort des siens. Et grâce à la transformation de Ryan Lamb, l’ancien espoir au poste d’ouvreur du XV d’Angleterre, Worcester l’emporte sur la plus petite des marges malgré ses cinq essais.

Henson et Ryan Jones blessés

De son côté, Bristol pourra longtemps regretter la faillite de son buteur Gavin Henson (qui est sorti blessé à la 70e) ainsi son indiscipline. En effet, les deux cartons jaunes reçus coup sur coup en première mi-temps par le centre Anthony Perenise et le pilier Gaston Cortes lui auront coûté deux essais. Ces douze points encaissés en infériorité irritaient particulièrement le deuxième ligne Mark Sorenson : « Dans une finale, le moindre détail compte. Nous le savions mais nous leur avons fait quand même fait des cadeaux. » Il regrettait aussi la faible capacité de son équipe à s’adapter : « Le vent nous a perturbé et nous a fait sortir de notre match alors que nous dominions. Au final, on encaisse un essai contre le cours du jeu. »

Reste que malgré la victoire, la prudence est de mise à Worcester, comme tenait à le rappeler le deuxième ligne Jonathan Thomas : « Je suis satisfait de notre première mi-temps, moins de la deuxième mais on ne va pas cracher sur cet avantage d’un point. Reste que, psychologiquement, rien n’est fait. Restons humbles car les deux équipes ont prouvé qu’elles avaient le potentiel pour inscrire des essais. »

Le spectacle promet d’être encore au rendez-vous mercredi prochain car les deux équipes n’ont pas l’intention de changer de stratégie. « Nous irons à Worcester chercher la victoire, conclut Mark Sorenson. C’est notre dernière chance et on continuera à jouer comme on sait le faire pendant quatre-vingts minutes. Nous voulons leur « marcher » dessus. »

Ludovic Favre
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?