Tournoi d’Amsterdam : l’Angleterre qualifiée, les Bleues soulagées

  • Tournoi d’Amsterdam : l’Angleterre qualifiée, les Bleues soulagées
    Tournoi d’Amsterdam : l’Angleterre qualifiée, les Bleues soulagées
Publié le , mis à jour

Après la victoire du Canada face à l’Australie en finale et de l’Angleterre contre les États-Unis, les Bleues devront se soucier désormais des Espagnoles, des Russes et des Néerlandaises.

La dernière étape du World Rugby Women’s Sevens a livré son verdict. Le Canada a battu en finale l’Australie (20-17). Une première puisque jusque-là, les Canadiennes n’avaient jamais réussi à remporter cette saison une étape du circuit mondial. Un peu plus tôt, pour le match de la troisième place, l’Angleterre s’est imposée face aux États-Unis sous les encouragements des filles de l’équipe de France. Et pour cause. En raison de leur échec dans la course à la qualification pour les Jeux Olympiques de Rio, les Bleues avaient tout intérêt à voir les Anglaises gagner et décrocher le dernier billet pour le Brésil au détriment des Américaines. Ainsi, les Françaises n’auront pas à se soucier de l’Angleterre lors du prochain championnat d’Europe, qui se déroulera en deux étapes au mois de Juin à Kazan (Russie, 13/14 juin) et Malemort (France, 20/21 juin).

Un horizon dégagé

« Je ne vais pas mentir, ça va nous dégager un peu l’horizon, avouait le coach tricolore David Courteix à l’issue de la compétition. Maintenant, la concurrence sera tout de même bien présente avec l’Espagne qui monte en puissance et qui avait fait de ce championnat d’Europe un objectif, la Russie qui aura une équipe autrement plus compétitive que sur ce tournoi ou encore les Pays Bas qui ont montré que cette équipe avait des qualités. » Le championnat d’Europe sera alors la compétition de la dernière chance pour toutes ces équipes puisqu’elle offrira au vainqueur un sésame pour Rio. Un sésame que les Bleues, finalement sixième du Tournoi d’Amsterdam après leur défaite en finale de la Plate contre la Nouvelle-Zélande (35-5) entendent bien, cette fois-ci, ne pas laisser s’échapper.

Arnaud Beurdeley
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?