Nyanga : les adieux d’un grand Monsieur

  • Nyanga : les adieux d’un grand Monsieur
    Nyanga : les adieux d’un grand Monsieur
Publié le , mis à jour

Samedi 30 mai, Yannick Nyanga jouera peut-être son dernier match avec le Stade toulousain. À 31 ans, le troisième ligne aile a décidé de rejoindre le Racing-Metro l’année prochaine après dix ans de bons et loyaux services.

L’acclamation du stade Ernest-Wallon samedi dernier à la fin du match contre Bordeaux-Bègles était à la hauteur de la trace que laissera Yannick Nyanga dans le club haut-garonnais. Arrivé à Toulouse en provenance de Béziers à seulement 21 ans en 2005, le troisième ligne rejoindra Paris la saison prochaine avec dans sa valise l’un des plus beaux palmarès du rugby français, riche de trois titres de champion de France, et une Coupe d’Europe. Annoncé titulaire contre Oyonnax samedi 30 mai en barrages du Top 14, « la Nyang » tentera d’atteindre les 200 matchs de championnat avec le club rouge et noir à l’occasion des phases finales de championnat à venir (198 pour le moment). Le club restera à jamais dans le cœur du joueur, mais c’est également réciproque, comme le prouve un événement particulier du match de samedi 23 mai. En plein match, un supporter a surgi des tribunes, a échappé à la sécurité, et a risqué une forte amende dans le seul but de serrer le joueur dans ses bras, et de le remercier. « C’était juste hallucinant, invraisemblable, indescriptible », témoigne le troisième ligne.

Volonté de rejoindre Szarzewski

Alors pourquoi le joueur aux 40 sélections en équipe de France a-t-il décidé de quitter ce club ? On pourrait d’abord citer son manque de temps de jeu durant les phases finales. En dix saisons à Toulouse, Guy Novès n’a choisi de le titulariser lors de ses matchs couperets que lors de sa première année. Depuis, il est cantonné au banc de touche, voire aux tribunes, malgré une moyenne de pratiquement vingt matchs de Top 14 par ans. Mais son départ ne s’explique pas seulement par cela. Il est également lié à son désir de rejoindre son ami d’enfance Dimitri Szarzewski au Racing-Metro. Les deux joueurs ont commencé ensemble au pôle espoir de Béziers, et ont depuis prouvé leur complicité à de multiples reprises à l’occasion des rassemblements de l’équipe de France. Ils ont d’ailleurs ensemble des projets professionnels, comme l’organisation de stages de rugby. En attendant de rejoindre Paris, Yannick Nyanga a de nombreux challenges devant lui, avec notamment la conquête d’un quatrième Bouclier de Brennus, ou encore la participation à la Coupe du monde cet été, s’il est retenu dans la liste des 31 de Philippe Saint-André. V. M.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?