Toulouse : quarante et une de plus

  • Toulouse : quarante et une de plus
    Toulouse : quarante et une de plus
Publié le , mis à jour

Samedi 6 juin à 16h30, le Stade toulousain disputera la demi-finale du Top 14 face à Clermont, au Nouveau Stade de Bordeaux, après avoir arraché la victoire aux Oyomen en quarts de finale. Retour historique sur les demi-finales du club le plus titré de France.

Lorsque l’on se présente comme le plus gros palmarès du rugby à XV en France, l’histoire liée au club ne peut être qu’aussi riche que Crésus. Pour sa 21e demi-finale en 22 ans, le Stade toulousain s’apprête une fois de plus, à gonfler son parcours unique. Depuis la création du club, les Rouge et Noir ont disputé 41 demi-finales, sans compter 1921, 1922 et 1923 où l’équipe accédait à la finale directement. Un bilan pour le moins impressionnant. On se souvient de l’âge d’or du club lorsque de 1994 à 1997 les hommes de Novès avaient décroché le Brennus avec quatre victoires de rang, en donnant une nouvelle donne au rugby de l’époque. Cette période ne manque pas d’anecdotes. C’est en 1995 que les Toulousains l’emportaient face à Bourgoin sur un essai d’Ntamack alors que les Berjalliens juraient avoir aplati dans l’en-but. C’est peu après cette courte victoire que Toulouse souleva son quinzième Bouclier de Brennus.

Comment oublier le dernier carré de 1991 face au Racing-Metro, lorsqu’à la dernière minute la victoire revint aux Toulousains après un drop de Rougé-Thomas qui vraisemblablement, passait à côté. À l’époque, le mot vidéo ne faisait pas partie du vocabulaire arbitral.

Clermont la bête noire

Malgré un nombre impressionnant de demi-finales disputées par les Haut-Garonnais, seulement trois les ont confrontés aux Auvergnats. En 2007, le Vélodrome était témoin d’une victoire de Clermont (20-15) et du dernier match disputé par Michalak avant son départ pour l’Afrique du Sud. Sous le soleil de Bordeaux en 2009, les Jaune et Bleu avaient une nouvelle fois pris la main sur Toulouse (19-9). Ce jour-là, Pelous mettait un point final à sa longue carrière, sous les applaudissements de Chaban-Delmas. C’est en 2011 seulement, que Toulouse prend sa revanche en pliant Clermont 29 à 6, à Marseille. Et quelle revanche ! C’est un véritable cauchemar que les Rouge et Noir on fait vivre aux Auvergnats, à l’image du doublé de Caucaunibuca.

Bordeaux, porte-bonheur ou chat noir ?

Six. C’est le nombre de demi-finales que le Stade toulousain a disputé à Bordeaux depuis l’arrivée de Novès. 4 est le nombre de victoires décrochées à Chaban-Delmas. Autant dire que la belle endormie a plutôt porté chance à Toulouse. À deux reprises il s’était imposé face à Dax (1994, 1996) puis face à Agen en 1997. La dernière victoire date de 2008, face aux Parisiens de Galthié.

La dernière fois que Haut-Garonnais et Auvergnats se sont confrontés à Bordeaux en demi-finale, Clermont était sorti vainqueur avec un score de 19 à 9.

On se souvient également que Bordeaux n’a pas toujours été synonyme de succès pour Toulouse qui, en 2000, perdait sa place en finale de HCup face à un Munster totalement inconnu à l’époque. La combinaison dernier carré et Bordeaux leur sera-t-elle favorable ce week-end ?

Les demis en chiffre

41 : nombre de demi-finales disputées par Toulouse

6 : nombre de demi-finales à Bordeaux

23 : nombre de demi-finales gagnées

4 : le nombre de parasols que le staff toulousain avait rassemblé pour faire une tente sur le terrain de Chaban-Delmas (Stade français, 2008), un jour de canicule.

3 : nombre de demi-finales disputées face à l’ASM

F. C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?