Le monde du rugby sous le choc

  • Le monde du rugby sous le choc
    Le monde du rugby sous le choc
Publié le , mis à jour

La nouvelle de la disparition tragique de Jerry Collins a provoqué une vague de réactions attristées dans le monde ovale. De ses anciens coéquipiers en passant par les joueurs qui l’ont croisé ou les différentes Fédérations internationales.

Ces coéquipiers narbonnais ont été les premiers à manifester leur émotion. Ainsi que de nombreuses personnalités du monde de l’Ovalie.

« Je suis très choqué. C’est une dramatique nouvelle. On a peine à y croire. Je pourrais dire que j’ai le privilège de jouer avec lui. Malgré sa notoriété, il était toujours en retrait. C’était un garçon discret, efficace et très attachant. C’est une grosse perte pour le rugby. »

Christopher Ruiz, demi d’ouverture du RCNM

« C’est horrible. J’ai du mal à le croire et pourtant c’est la réalité. C’est difficile à admettre. J’ai très mal au ventre. C’était un joueur attachant. On s’entendait très bien. J’étais à côté de lui dans le vestiaire. Qu’il ne soit plus là aujourd’hui me fait un effet bizarre. Il laisse un grand vide. »

Sébastien Petit, pilier du RCNM

« J’ai appris la nouvelle par des amis. Je n’ai pas de mots pour exprimer mon ressenti. Je n’arrive pas à y croire. C’est d’abord un drame familial avec une enfant qui vient de perdre ses deux parents et ensuite une grosse perte pour le rugby. Jerry Collins fait partie de l’histoire des All Blacks. »

François Sangalli, ancien international, ancien joueur du RCNM, partenaire du club, membre des Amis du Racing

« J’ai découvert la nouvelle ce matin sur internet. Je suis profondément contrarié. Jerry Collins était un homme que j’appréciais beaucoup. Je le suivais déjà lorsqu’il faisait partie de l’équipe des All Blacks et son arrivée à Narbonne m’a permis de mieux le connaitre. Il était humainement bien. Il a beaucoup apporté au club. Il a fait partager son expérience et transmis son savoir à la jeune génération. Jerry Collins a rempli son contrat et a contribué au maintien du RCNM en Pro D2. Il y a deux jours, je recevais dans mon bureau le patron du club, Rocky Elsom et le coentraîneur Justin Harrison pour évoquer la prochaine saison et la prolongation du contrat de Jerry Collins. »

Jacques Pairo, adjoint au maire de Narbonne, délégué aux Sports

« Demeure en paix toi mon frère JC et ton épouse. Vous allez nous manquer à tous. Des prières pour votre enfant… »

Jonah Lomu, ancien international all black

« Un terrible jour pour nous… Nous avons perdu un grand ami. Encore sous le choc… »

Joe Rokocoko, ancien international all black et coéquipier de Jerry Collins

« Très triste d’apprendre que notre partenaire et ami très proche nous a quittés. »

Rodney So’oialo, ancien international all black et coéquipier de Jerry Collins

« Vraiment triste d’apprendre ce qui vient d’arriver à Jerry Collins, sa femme et sa fille. Toutes mes pensées à leur famille. »

Thierry Dusautoir, capitaine du XV de France

« Je suis triste ce matin d’apprendre cette terrible nouvelle… »

Pascal Papé, deuxième ligne international français

« Quelle tristesse ce matin en apprenant le décès de Jerry Collins et de son épouse dans un accident de voiture »

Sébastien Chabal, troisième ligne international français

« Lorsque j’ai découvert la nouvelle ce matin sur internet, je ne voulais pas y croire. Je suis encore sous le choc. Le monde du rugby est en deuil. C’est une tragédie. On va le regretter. Jerry Collins a beaucoup apporté au club, non seulement au niveau sportif mais également au niveau humain. C’était une belle personne. C’était un super mec. Il nous poussait toujours vers le haut. Nous avons eu la chance mes coéquipiers et moi d’avoir pu le côtoyer de près et de pouvoir jouer à ses côtés ».

Etienne Herjean, capitaine du RCNM

« Je n’arrive pas à y croire. C’est une nouvelledramatique. Jerry Collins était un honnête garçon, Il était discret malgré ses nombreuses qualités et son riche palmarès. Il s’était bien intégré dans l’effectif narbonnais au sein duquel il entretenait de très bonnes relations avec ses coéquipiers. Sa disparition laisse un grand vide ».

Louis Madaule, président du Conseil de surveillance du RCNM

« La nouvelle de la mort de Jerry Collins et de sa femme Alana Madill et les blessures de leur fille Ayla sont incommensurablement tristes pour tout le monde. Nous faisons notre possible pour concentrer tous nos efforts sur l’aide psychologique que nous pouvons apporter aux familles d’Alana et de Jerry, auxquelles nous pensons très fort. Je connaissais Jerry depuis longtemps. Il était mon ami et j’avais plaisir à le voir heureux avec Alana et leur fille. Ils formaient une belle famille. Nous vivons une situation extrêmement difficile que nous essayons de gérer au mieux. Le club ne fera plus aucun commentaire sur le sujet pour respecter le souhait d’intimité voulu par les familles des deux défunts. »

Justin Harrison, coentraîneur du RCNM

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?