D’un extrême à l’autre

  • D’un extrême à l’autre
    D’un extrême à l’autre
Publié le , mis à jour

Cinq nouveaux titres auront été décrochés ce dimanche, de la Fédérale 1 aux juniors Balandrade. La récompense de parties au dénouement plus ou moins incroyable. À l’image de ce finish incroyable de Saint-Nazaire face à Nice, tandis qu’Aix-en-Provence est titré face à Lille en Fédérale 1.

Les champions du week-end

Un match n’est jamais fini avant le coup de sifflet final. Telle est la douloureuse expérience vécue par Nice, en finale du championnat de France Balandrande, ce dimanche. Avec dix-sept points d’avance à la mi-temps face à Saint-Nazaire, les Azuréens semblaient assurés du titre (24-7, 40e). Quatre essais dans les vingt premières minutes permettant aux Niçois d’entrevoir un final radieux. Seulement, les Mariligériens ont totalement inversé la tendance lors du deuxième acte et, au prix d’un festival offensif, ont grignoté petit à petit leur retard. Jusqu’à passer devant sur un essai de Schmitt, transformé par Pierre à sept minutes de la fin (24-28). Le coup fatal pour des Niçois qui ne s’en remettront pas. Le suspens a également été présent en Phliponeau, entre l’Ovalis 24-Lalinde et Tournon-Tain. Une finale remportée par les Dordognaux, de trois petits points (19-16). Le résultat d’une rencontre aux deux visages, dominée tout d’abord par les Ardéchois grâce à un essai de Fournié et à la botte de Betton. Un pragmatisme permettant au FCTT de mener de sept points à mi-parcours (16-9). Mais aussi sept unités comblées par l’Ovalis 24-Lalinde au cours du deuxième acte. Les Lindois, mettant sous pression leurs adversaires, et étant récompensés par un essai d’Osborne. Il faudra alors attendre la 70e minute pour que Kralfa donne la victoire sur pénalité aux Dordognaux (19-16, 70e).

Aix-en-Provence domine la Fédérale 1

Dans les autres finales, le suspens aura été beaucoup moins important. À commencer en réserves Honneur, où Soustons a écrasé les Parisiens du Scuf (38-3). Un festival offensif des Landais, auteurs de cinq essais dont le premier dès la première minute de jeu. Idéal comme entame face à des Parisiens qui ne seront jamais vraiment rentrés dans leur match. Un écart également visible à Sorgues (Vaucluse), où Grenade-sur-Garonne s’est adjugé le titre Bélascain en dominant Chambéry (24-3). Les Savoyards sont restés dans le coup jusqu’à la 50e minute avant que les Haut-Garonnais ne fassent la différence grâce à leur paquet d’avants. Deux des trois essais des champions étant inscrits sur des pick and go. Enfin, la grande finale de Fédérale 1 aura vu le triomphe d’Aix-en-Provence face à Lille (12-6). Quatre pénalités de Bouillon permettant aux Provençaux de l’emporter, dans une finale assez fermée et sans essai. Les Nordistes auront bien eu quelques occasions d’essais, à l’image de cette percée de Chkhaidze mais sans succès. Cependant, tout n’est pas perdu pour les Lillois qui connaîtront le Pro D2 l’an prochain pour la première fois de leur histoire. C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?