Clermont décimé

  • Clermont décimé
    Clermont décimé
Publié le , mis à jour

En plus du forfait de dernière minute de Wesley Fofana, les Auvergnats devront se passer des services de trois autres titulaires indiscutables : Noa Nakaitaci, Jonathan Davies et Jamie Cudmore. Avec quelles conséquences ?

C’est ce jeudi que la mauvaise nouvelle est tombée : Wesley Fofana, indiscutable trois-quarts centre de l’ASMCA, a été contraint au forfait, victime d’une déchirure à un ischio-jambier. Un quatrième forfait qui aura, nécessairement, des conséquences sur un jeu clermontois attendu beaucoup moins ouvert que ces dernières semaines. En effet, en plus de Fofana, Franck Azéma a dû composer ces derniers jours avec de nombreuses défections, à commencer par celle de Jonathan Davies, victime d’une rupture des ligaments croisés lors de la dernière journée à Montpelllier. Un forfait qui, ajouté à celui de Fofana, oblige à un remodelage total du milieu de terrain, où est attendue une paire new-look Benson Stanley – Aurélien Rougerie. Forcément préjudiciable, face à un milieu de terrain Danty-Waisea qui cause des misères à tous ses adversaires depuis le début de la saison ? Malheureusement oui, ne serait-ce qu’en raison d’automatismes qui vont nécessairement manquer aux deux hommes. D’où certaines conséquences sur la stratégie… On peut ainsi s’attendre à ce que les Clermontois s’appliquent d’abord à se montrer appliqués en défense, avant de se hasarder à évoluer au grand large.

Nalaga-Buttin, retours d’enfer

Un constat d’autant plus conforté par la blessure en demi-finale de Noa Nakaitaci (rupture du ligament croisé postérieur). Caution créatrice de Clermont depuis le début de la saison, l’international tricolore constitue évidemment une énorme perte pour les Asémistes. En effet, avec le replacement au centre de Rougerie, ce sont Jean-Marcellin Buttin et Napolioni Nalaga qui seront repêchés pour occuper les ailes. Deux joueurs en partance à la fin de la saison, dont le temps de jeu avait été réduit à la portion congrue ces derniers temps… Une raison supplémentaire de réduire la voilure en termes d’intentions de jeu, en s’appuyant sur les points forts des deux joueurs : les contre-attaques pour Buttin, la puissance au près pour Nalaga. Les Auvergnats se rappelant que c’est en appuyant au bord des rucks que l’ailier fidjien avait offert en 2010 le seul titre de son histoire à l’ASMCA.

Une deuxième ligne de 22 ans

Le hic ? C’est que dans cette optique d’un jeu à une passe, les Auvergnats ont décidé de se priver d’un de leurs meilleurs atouts, Vincent Debaty, sacrifié au nom de la mêlée fermée. Autant dire que la principale perte se situe en deuxième ligne, avec l’absence de Jamie Cudmore, touché aux cervicales en finale de la Coupe d’Europe. Si des rumeurs ont circulé concernant une éventuelle fin de carrière, celles-ci ont récemment été démenties. Mais quoi qu’il en soit, le Canadien ne sera pas sur la feuille en finale. Forcément préjudiciable, là encore ? À l’évidence, si l’on veut bien prendre en compte que la deuxième ligne Jedrasiak-Vahaamahina présente une moyenne d’âge de 22 ans et demi. Toutefois, il ne faudrait pas beaucoup nous pousser pour estimer que ces forfaits pourraient, au final, jouer en faveur des Clermontois. Pourquoi ? Parce qu’à force d’être ainsi décimée, l’équipe auvergnate fait clairement figure d’outsider face au Stade français. Or, pareille adversité paraît tout bonnement être le meilleur moyen de s’affranchir de l’éternel spectre des finales perdues. On imagine à ce titre que Franck Azéma ne va pas se gêner pour appuyer sur ce levier de motivation…

L’équipe de l’ASMCA pour la finale

15. Abendanon ; 14. Nalaga, 13. Rougerie, 12. Stanley, 11. Buttin ; 10. Lopez, 9. Parra ; 7. Bardy,

8. Lee, 6. Chouly (cap.) ; 5. Vahaamahina, 4. Jedrasiak ; 3. Zirakashvili, 2. Ulugia, 1. Domingo

Remplaçants : 16. Kayser, 17. Chaume, 18. Pierre, 19. Lapandry, 20. Radosavjlevic, 21. James,

22. Delany, 23. Ric

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?