Au rendez-vous des absents

  • Au rendez-vous des absents
    Au rendez-vous des absents
Publié le , mis à jour

Cette finale entre le Stade français et Clermont aurait dû être leur rendez-vous. Mais blessés, ils regarderont cette rencontre depuis les tribunes. Jules Plisson, Jonathan Davies, Wesley Fofana, Noa Nakaitaci et Jamie Cudmore seront donc au rendez-vous des absents.

Le duel final de ce Top 14 2014-2015, entre le Stade français et Clermont aurait dû être celui d’une constellation de stars. Mais cette affirmation restera à jamais comme une supputation. La faute à de nombreuses blessures chez les deux finalistes. À commencer par celle de l’ouvreur Jules Plisson, côté parisien. Le duel attendu avec Camille Lopez, l’ouvreur de l’ASMCA écarté du groupe de préparation à la Coupe du monde, n’aura donc pas lieu. Cette perte a propulsé le Sud-Africain Morné Steyn comme titulaire à l’aube des phases finales. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le Springbok a répondu présent dans ces grands moments. Critiqué durant toute la saison, limité à son geste d’humeur à Lyon (12-9), Morné Steyn a apporté une longueur dans le jeu au pied parisien. Sa précision chirurgicale dans les tirs aux buts, avec 84,2 % de réussite (16 sur 19) depuis le début des phases finales ayant assis la domination parisienne. Une alternative au jeu plutôt offensif de Jules Plisson. Il s’agit cependant du seul changement « majeur » dans l’équipe-type parisienne en cette fin de saison. Tout le contraire de son adversaire clermontois, ayant perdu quatre de ses joueurs majeurs ces dernières semaines. Le poste de centre étant le plus problématique pour Franck Azéma, avec les blessures de Jonathan Davies et de Wesley Fofana. Les internationaux gallois et français étant le duo privilégié par le manager auvergnat, pour la finale de Champions Cup.

Le soldat Jamie Cudmore au repos forcé

Des absences majeures au moment d’affronter la paire parisienne composée de Jonathan Danty et de Waiséa. Cette dernière utilisant énormément sa puissance, pour prendre le milieu du terrain. Toulon, battu vendredi dernier en demi-finale (16-33), ne démentira pas. La capacité de Benson Stanley et Aurélien Rougerie de limiter cet impact physique, sera donc scrutée à la loupe. Même si l’ASMCA s’avance avec une paire réputée solide défensivement. Seulement, la série noire ne s’arrête pas là pour les Auvergnats puisque le forfait de Noa Nakaitaci s’est ajouté à celui de Fofana. Ainsi, Franck Azéma devrait choisir de titulariser Napolioni Nalaga et Jean-Marcellin Buttin aux ailes. Deux joueurs peu utilisés ces dernières semaines. Buttin ayant disputé la demi-finale comme remplaçant, aux dépens de Nalaga. Enfin, Jamie Cudmore touché aux cervicales depuis la finale de Champions Cup sera également absent. Une absence majeure au vu de l’aura du Canadien, véritable exemple de par ses qualités de combattant et son agressivité (dans le bon sens du terme) sur le terrain. Son expérience des joutes finales du Top 14 manquera donc indéniablement aux Clermontois, face à des habitués comme Alexandre Flanquart, Hugh Pyle ou Pascal Papé. L’ASMCA débutant avec une deuxième ligne de 22 et 23 ans, en la personne de Sébastien Vahaamahina et Paul Jedrasiak. C. V.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?