Bayonne repousse la fusion

  • Bayonne repousse la fusion
    Bayonne repousse la fusion
Publié le , mis à jour

78% des Bayonnais invités à voter pour ou contre la fusion on choisit de s’y opposer. Leurs votes comptent à « 50% + une voie », soit la majorité. Une première victoire pour une grande partie des supporters.

Ils étaient 200 membres de la section amateur de l’Aviron Bayonnais à pouvoir donner leur avis et 161 se sont secrètement exprimés dans les urnes. Au cours d’une assemblée générale qui aura durée près d’une heure et demie, les résultats sont tombés. Sous les hourras des nombreux supporters venus juste dans l’attente des résultats, Jean-Paul Champres, président de l’Aviron Bayonnais section amateur a annoncé la « bonne nouvelle ».

« C’est un soulagement » pour Grégory Pradel, supporter de longue date de l’Aviron. Avec 78% (126 votes) de « contre » et 19% (31 votes) de « pour », c’est un véritable plébiscite. Les supporters chantaient à la sortie « l’Aviron n’est pas mort, l’Aviron n’est pas mort », même si certain préféraient se montrer plus raisonnables en rappelant que le club n’était jamais « à l’abri d’un vice de procédure », comme ça a été le cas pour le vote du Biarritz Olympique. Les Biarrots revoteront d’ailleurs mardi prochain, suite à « l’irrégularité » du premier vote.

Les supporters des deux clubs basques devront désormais attendre début juillet pour que les instances de la fédération officialisent la présence de Bayonne et Biarritz dans l’anti-chambre de l’élite. Si elle n’est pas encore obsolète, la « fusion basque » a pris du plomb dans l’aile ce vendredi soir. A.B. et P.I.R.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?