La reprise de la confirmation

  • La reprise de la confirmation
    La reprise de la confirmation
Publié le , mis à jour

Un peu plus d’un mois après sa défaite en finale d’accession au Top 14, le Stade Montois a retrouvé les terrains ce vendredi. Les traditionnels tests physiques servant d’entrée au menu de Landais, bien décidés à confirmer leur dernière saison.

Finaliste du dernier exercice de Pro D2, le Stade Montois a repris le chemin de l’entraînement vendredi dernier. Un début de saison sans le capitaine Julien Tastet, retenu avec les Barbarians en tournée en Argentine. Ce dernier ne participant ainsi pas à la reprise proposée à ses coéquipiers, sous un soleil de plomb. « Nous avons eu les tests de musculation, le matin et ceux d’aérobie l’après-midi. Il faisait vraiment chaud, c’était étouffant » confie le demi de mêlée, Emmanuel Saubusse. L’occasion d’un nouveau départ, un peu plus d’un mois après la finale d’accession perdue face à Agen (16-17). Un traumatisme que les hommes de David Auradou et Christophe Laussucq n’ont pas encore tout à fait digéré. « La finale a été dure à encaisser, elle reste dans les têtes et elle y restera toujours. Tout le monde y pense encore un peu car on a vécu de beaux moments ». Seulement les vacances sont depuis passées par là, pour atténuer ce sentiment. Les Montois profitant d’un mois de vacances après leur voyage commun de fin de saison. Une coupure nécessaire pour recharger les batteries, après une saison officiellement débutée le 26 juin dernier. « Après onze mois de compétition, ça fait du bien de couper, de souffler même si ce mois a été assez court. Mais ça a également fait plaisir de retrouver les copains vendredi, de parler de nos vacances ».

Une dernière saison à confirmer

Le calme avant la tempête pour le club dirigé par Jean-Robert Cazeaux. Mont-de-Marsan étant annoncé comme favori pour les phases finales, au vu de sa dernière saison. Un statut dont les Landais sont parfaitement conscients. « L’objectif sera bien sûr d’essayer de faire aussi bien que l’an dernier. Pour cela, on pourra s’appuyer sur notre expérience passée même si on repart sur quelque chose de nouveau et qu’il faudra bosser » prévient Emmanuel Saubusse. Seulement, le plateau sera encore plus relevé cette saison. Lyon et les deux clubs basques Biarritz et Bayonne, malgré leur non-fusion étant annoncés comme les épouvantails de la division. « Beaucoup d’équipes postuleront aux demi-finales, avec notamment Lyon et son armada. Il y aura également les deux clubs basques et des équipes qui ont bien terminé la saison comme Albi, Montauban, Colomiers ou Aurillac ». Pour relever ce défi, les Montois vont partir en stage dès demain et pour une semaine, à Lacanau. L’occasion de souder le groupe et d’intégrer plus facilement les neuf recrues de l’intersaison. Ces dernières n’échappant pas au traditionnel bizutage. « Le stage va permettre de mieux nous connaître et de lancer la pré-saison en créant de l’osmose. Ça va être un moment très sympa, ça crée des liens même si cette étape n’est pas forcément sympathique pour les nouveaux (rires) ». Les premiers mètres du parcours montois sur le marathon de la Pro D2 version 2015-2016. C.V

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?