Christophe Savio: «Les joueurs savent à quoi s’attendre en Top 14, ils sont prêts»

  • Christophe Savio: «Les joueurs savent à quoi s’attendre en Top 14, ils sont prêts»
    Christophe Savio: «Les joueurs savent à quoi s’attendre en Top 14, ils sont prêts»
Publié le , mis à jour

Promue cette saison en Top 14 après un championnat survolé en Pro D2 l’an dernier, la Section paloise se prépare à affronter les meilleures équipes de l’hexagone cette année. Les joueurs ont repris l’entraînement le 15 juin, encadrés par leur staff et surtout leur préparateur physique, Christophe Savio. Passé par le Stade toulousain, Montpellier et Agen, il est, depuis 2008, au contact des Palois et les accompagne cette année dans leur préparation pour le Top 14.

Comment se passe la préparation physique lorsque les joueurs reprennent l’entraînement après une longue pause comme ici les vacances ?

On commence par reprendre les bases. Comme nous n’avons pas participé aux phases finales la saison dernière (Pau a terminé premier au classement et s’est donc qualifié directement pour le Top 14, N.D.L.R.), nous avons arrêté plus tôt que toutes les autres équipes. Nous avons donc repris plus tôt aussi. Pendant les deux premières semaines, les joueurs sont restés en intérieur pour travailler en musculation et en cardio. Cette semaine, nous sommes retournés sur le terrain mais sans opposition. Ils ne pratiqueront qu’au bout d’un mois de reprise. Pour l’instant la priorité c’est le cardio.

Y a-t-il des différences entre les entraînements de début d’année et les autres ?

Les entraînements sont très différents car il faut de bonnes bases pour pouvoir encaisser la saison. En plus, cette année, nous montons en Top 14. Les joueurs savent à quoi s’attendre, ils sont rodés.

Avez-vous un programme adapté spécifiquement à chaque joueur ?

Pas pour chaque joueur mais nous avons plutôt un programme par poste.

En dehors de tous les conseils physiques et sportifs et l’accompagnement auprès des joueurs, leur donnez-vous également des conseils diététiques ?

Moi personnellement pas trop. Mais, cette année, nous avons une diététicienne présente deux demi-journées par semaine. Elle s’occupe des joueurs au cas par cas. Elle est équipée de balance spéciale pour la pesée qui permet de calculer la masse de muscle, de graisse, etc. Elle suit les joueurs régulièrement et établit avec eux un régime particulier ou leur donne des conseils. L’avantage est qu’elle travaille au sein du club donc elle voit comment les garçons évoluent tout au long de la semaine par rapport aux exercices et cela l’aide pour adapter des suppléments aux régimes aux joueurs en fonction de leurs besoins.

En ce qui concerne les recrues, vous arrive-t-il de contacter les préparateurs physiques de leur club précédent pour voir comment ils ont travaillé avec le joueur ?

Pas du tout. Lorsque les joueurs arrivent, nous les testons sur des exercices de musculation mais aussi dans la filière énergétique. Mais surtout, les joueurs travaillent toute l’année donc on ne repart pas de zéro. Les garçons savent ce qu’ils ont à travailler, nous, on les accompagne surtout.

Un joueur qui a fini une saison en étant blessé doit avoir une reprise différente sur le plan de la préparation physique, non ?

Oui bien sûr. Déjà, un joueur blessé travaille beaucoup plus qu’un joueur actif. Son objectif est de revenir le plus vite possible. Et d’ailleurs, notre travail en tant que préparateur physique est plus d’accompagner les blessés que les valides. De même pour les joueurs qui ne jouent pas ou peu. Il faut faire en sorte qu’ils gardent la forme. Pour les joueurs les plus actifs, notre rôle se résume à un suivi régulier.

Avec la montée en Top 14, est-ce que le club a investi dans du matériel ou des infrastructures ?

En réalité, le club investi beaucoup et tous les ans. Depuis que Simon Mannix est arrivé au club (2014), il apporte beaucoup par son expérience et son passage dans les grands clubs comme le Munster et le Racing-Metro 92. C’est très important pour nous. L’objectif étant de se rapprocher au maximum du niveau technologique des grandes équipes. Propos recueillis par J. E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?