• Ben Smith : D’éducateur sportif à All Black
    Ben Smith : D’éducateur sportif à All Black
Publié le / Modifié le
Super Rugby

Ben Smith : D’éducateur sportif à All Black

Ben Smith, co-capitaine des Otago Highlanders de Dunedin, jouera la finale de Super 15 ce samedi face aux Hurricanes de Wellington. Après quelques saisons compliquées avec son club de toujours, le Néo-zélandais pourrait soulever son tout premier titre avec les Highlanders. Le club de Dunedin empocherait, par la même occasion, sa première victoire en Super 15. Mais qui est ce All Blacks aux 39 sélections ?

Né à Dunedin en 1986, Ben Smith n’a presque jamais quitté sa ville natale. C’est là que le Néo-zélandais a découvert le rugby. À l’âge de 6 ans, il chausse les crampons pour la première fois dans le club de Green Island. Dès lors il ne les quittera plus. Après un passage dans l’équipe de la King’s High School de Dunedin, Ben Smith part pour un an à Bristol. Alors âgé de 18 ans, il devient professeur assistant mais ne laisse pas le rugby de côté pour autant. D’ailleurs, à Bristol, le jeune Smith retrouve son ancien entraîneur de Dunedin, Darryl Paterson. Il est possible que ce dernier lui ait donné le mal du pays car, très vite, Ben Smith repart en Nouvelle-Zélande. Là, il étudie l’éducation physique et joue, parallèlement, dans une équipe locale de Green Island. Ce n’est qu’à 22 ans que sa carrière va véritablement prendre son élan.

Débuts professionnels

En 2008, Ben Smith voit sa vie changer. La Province d’Otago le recrute pour qu’il participe à la Air New Zealand Cup (ce qui équivaut à un championnat de province). Ce recrutement va être un véritable tremplin pour l’ailier. Il signe l’année suivante avec le club des Highlanders de Dunedin et convainc très rapidement son staff qui le titularise pour l’intégralité des rencontres de Super 14 (ancien Super 15) de cette saison. 2009 est définitivement une année charnière pour Smith. En effet, il découvre la sélection nationale pour les tests d’automne et honore sa première titularisation face aux Italiens à San Siro. Son premier essai sous le maillot All Blacks ? Il intervient très peu de temps après, lors de son deuxième match international face aux Barbarians. Dès lors, il faudra compter avec Ben Smith. Alors plus que jamais titulaire avec les Highlanders, le natif de Dunedin confirme aussi avec la sélection néo-zélandaise jusqu’à l’été 2011, pourtant il n’est pas retenu pour la Coupe du monde en Nouvelle-Zélande.

Retour en Black

Malgré sa non-participation au Mondial 2011, Ben Smith n’a pas perdu définitivement sa place au sein de la sélection nationale. C’est tout naturellement qu’il revient en 2013 pour les tests matchs de juin face à la France. Ces derniers lui portent d’ailleurs chance puisque l’ailier inscrit deux essais en autant de rencontre. Cette année-là, Smith établit d’ailleurs un record : marquer huit essais en six matchs, du jamais vu sur une édition. Après une bonne saison 2013-2014 avec la sélection nationale, Ben Smith enchaîne une bonne année avec son club. C’est d’ailleurs à ce moment-là que lui est confié le co-capitanat des Highlanders avec Willie Ripia. Après une saison équilibrée en Super 15, Ben Smith contracte une infection à la jambe mais revient très vite pour les tests matchs durant lesquels il prend le poste d’arrière pour remplacer Israël Dagg, blessé. 2015 est, pour lui, l’année référence aussi bien dans sa carrière sportive que dans sa vie personnelle. Après le mariage de Ben Smith avec Karen, le couple devient parents d’une petite fille prénommée Annabelle Clair Smith, en mars. Quatre mois plus tard, le jeune papa se prépare à jouer une finale de Super 15, chose inédite dans sa carrière. Il rejoindra ensuite la sélection néo-zélandaise pour tenter de participer, cette fois-ci, à sa première Coupe du monde. J.E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir