Top 14 : La piste aux (jeunes) étoiles

  • Top 14 : La piste aux (jeunes) étoiles
    Top 14 : La piste aux (jeunes) étoiles
Publié le , mis à jour

Qui succédera au Stade français, le 24 juin prochain à Barcelone ? A plus d’un mois du début de saison, impossible de le dire mais le plateau est encore monté d’un cran cette saison. De nouvelles stars du Sud et d’ailleurs étant venues renforcer les différents clubs du Top 14.

Adam Ashley-Cooper, Dan Carter, Will Genia ou encore Duane Vermeulen ont tous un point commun. Avec eux à quatre 294 sélections, ils sont bien sûr des internationaux chevronnés mais l’an prochain, ils évolueront tous en Top 14. Bordeaux-Bègles, le Racing 92, le Stade français et Toulon étant leur nouveau point de chute. De nouvelles étoiles, dans la constellation de stars déjà présente dans notre championnat domestique. Le choc entre Toulon et le Racing 92, programmé en ouverture du championnat en apporte la preuve. Ces deux favoris dans la course aux Brennus bénéficiant d’un groupe aux noms flamboyants, de Masoe à Halfpenny en passant par Habana ou Szarzewski. Pour voir évoluer tous ces grands noms, il faudra cependant s’armer de patience. La Coupe du monde venant chambouler le calendrier hexagonal, avec une trêve d’un mois consécutif au premier bloc de quatre journées. Un début de championnat comparable à celui vécu lors du Mondial néo-zélandais en 2011. La génération Wesley Fofana et Jean-Marcellin Buttin éclatant au grand jour, après avoir profité de l’absence des internationaux. Un scénario dont certains jeunes internationaux tricolores espèrent la poursuite cette année. A l’image de l’arrière Arthur Retière (Racing 92), récent champion d’Europe des moins de 18 ans ou du demi de mêlée Antoine Dupont (Castres).

Le menu copieux du champion d’Europe

Sur le plan du calendrier pur, un premier constat s’impose : le début de championnat proposé au triple champion d’Europe Toulon est des plus corsés. Les hommes de Bernard Laporte se déplaçant à Castres et au Stade français, lors des deux et troisièmes journées. Rien de moins que les champions de France 2013 et 2015. Justement venons-en au détenteur du Brennus, dont le début de Top 14 est légèrement plus simple. Le promu palois venant inaugurer la saison à Jean-Bouin, avant un déplacement à Brive puis la réception de Toulon. Ces deux poids lourds de notre championnat ne seront cependant pas les uniques attractions de cette saison. Un duo auquel il faut ajouter Clermont, finalistes des derniers Top 14 et Champions Cup. Des Auvergnats pas franchement dans le confort en début d’exercice, avec deux déplacements à la Rochelle et Oyonnax, entrecoupés par la réception de Grenoble. Les nouveaux départs d’Oyonnax et surtout du Stade toulousain seront scrutés à la loupe. Tout d’abord, les Toulousains vont découvrir la vie sans Guy Novès, nommé sélectionneur du XV de France. Un lourd héritage dont Fabien Pelous et Ugo Mola vont tenter d’assumer la succession. Des Toulousains à la poursuite d’un Brennus ou d’une Coupe d’Europe qui leur échappent respectivement depuis trois et cinq ans. C’est dire si les coéquipiers de Maxime Médard seront attendus au tournant. Les «Oyomen» vont eux devoir gérer l’après Christophe Urios. Le manager qui a porté l’USO en huit ans, de la Pro D2 aux barrages du Top 14 a quitté Oyo pour Castres. Un départ avec dans ses valises, deux cadres oyonnaxiens, le pilier Antoine Tichit et Benjamin Urdapilleta. Enfin, le Montpellier de Jake White sera attendu après sa saison compliquée de l’an dernier et les évictions de Fabien Galthié et Mario Ledesma. Le MHR débutera face à Oyonnax, équipe coachée par son ancien entraîneur Stéphane Glas. Ça promet. C.V

Le calendrier :

1re journée (22 août 2015) : La Rochelle – Clermont ; Bordeaux-Bègles – Castres ; Toulon – Racing 92 ; Toulouse – Brive ; Paris – Pau ; Montpellier – Oyonnax ; Grenoble – Agen.

2e journée (29 août 2015) : Clermont – Grenoble ; Racing 92 – La Rochelle ; Oyonnax – Bordeaux-Bègles ; Pau – Montpellier ; Castres – Toulon ; Agen – Toulouse ; Brive – Paris.

3e journée (5 septembre 2015) : Paris – Toulon ; La Rochelle – Brive ; Bordeaux-Bègles – Montpellier ; Toulouse – Castres ; Grenoble – Pau ; Agen – Racing 92 ; Oyonnax – Clermont.

4e journée (12 septembre 2015) : Pau – Toulouse ; Racing 92 – Grenoble ; Toulon – La Rochelle ; Castres – Oyonnax ; Montpellier – Paris ; Clermont – Bordeaux-Bègles ; Brive – Agen.

5e journée (17 octobre 2015) : Clermont – Pau ; Oyonnax – Racing 92 ; Grenoble – Montpellier ; Agen – Bordeaux-Bègles ; Brive – Toulon ; Toulouse – La Rochelle ; Paris – Castres.

6e journée (24 octobre 2015) : La Rochelle – Agen ; Castres – Grenoble ; Racing 92 – Paris ; Pau – Brive ; Bordeaux-Bègles – Toulouse ; Toulon – Oyonnax ; Montpellier – Clermont.

7e journée (31 octobre 2015) : Grenoble – Toulon ; Bordeaux-Bègles – La Rochelle ; Oyonnax – Pau ; Montpellier – Toulouse ; Clermont – Castres ; Agen – Paris ; Racing 92 – Brive.

8e journée (7 novembre 2015) : Paris – Clermont ; La Rochelle – Oyonnax ; Toulouse – Grenoble ; Pau – Agen ; Brive – Bordeaux-Bègles ; Toulon – Montpellier ; Castres – Racing 92.

9e journée (28 novembre 2015) : Racing 92 – Toulouse ; Oyonnax – Brive ; Montpellier – La Rochelle ; Bordeaux-Bègles – Pau ; Grenoble – Paris ; Clermont – Toulon ; Agen – Castres.

10e journée (5 décembre 2015) : Toulon – Agen ; Brive – Clermont ; Pau – Racing 92 ; Castres – Montpellier ; La Rochelle – Grenoble ; Paris – Bordeaux-Bègles ; Toulouse – Oyonnax.

11e journée (27 décembre 2015) : Montpellier – Agen ; Clermont – Racing 92 – Oyonnax – Paris ; Pau – La Rochelle ; Castres – Brive ; Toulouse – Toulon – Bordeaux-Bègles – Grenoble.

12e journée (2 janvier 2016) : Racing 92 – Bordeaux-Bègles ; Brive – Montpellier ; Paris – Toulouse ; La Rochelle – Castres ; Agen – Clermont ; Toulon – Pau ; Grenoble - Oyonnax.

13e journée (9 janvier 2016) : Clermont – Toulouse ; Oyonnax – Agen ; Montpellier – Racing 92 ; Bordeaux-Bègles – Toulon ; Grenoble – Brive ; Paris – La Rochelle ; Pau – Castres.

Phase retour :

14e journée (30 janvier 2016) : Clermont – Montpellier ; Castres – Bordeaux-Bègles ; Toulon – Paris ; Brive – La Rochelle ; Toulouse – Pau ; Racing 92 – Oyonnax ; Agen – Grenoble.

15e journée (20 février 2016) : Montpellier – Pau ; Castres – Clermont ; Bordeaux-Bègles – Agen ; Paris – Brive ; La Rochelle – Toulouse ; Oyonnax – Toulon ; Grenoble – Racing 92.

16e journée (27 février 2016) : Paris – Grenoble ; Agen – La Rochelle ; Clermont – Oyonnax ; Toulouse – Montpellier ; Racing 92 – Castres ; Pau – Bordeaux-Bègles ; Toulon – Brive.

17e journée (5 mars 2016) : Racing 92 – Agen ; Brive – Toulouse ; La Rochelle – Toulon ; Montpellier – Castres ; Grenoble – Clermont ; Pau – Paris ; Bordeaux-Bègles – Oyonnax.

18e journée (12 mars 2016) : Toulouse – Bordeaux-Bègles ; Oyonnax – Montpellier ; Toulon – Grenoble ; Paris – Racing 92 ; Clermont – Brive ; La Rochelle – Pau ; Castres – Agen.

19e journée (26 mars 2016) : Bordeaux-Bègles – Clermont ; Brive – Castres ; Racing 92 – Toulon ; Grenoble – La Rochelle ; Toulouse – Paris ; Pau – Oyonnax ; Agen – Montpellier.

20e journée (2 avril 2016) : Toulon – Clermont ; Castres – Toulouse ; Bordeaux-Bègles – Racing 92 ; Montpellier – Brive ; Agen – Pau ; Oyonnax – Grenoble ; La Rochelle – Paris.

21e journée (16 avril 2016) : La Rochelle – Bordeaux-Bègles ; Toulouse – Racing 92 ; Brive – Oyonnax ; Clermont – Agen ; Grenoble – Castres ; Pau – Toulon ; Paris – Montpellier.

22e journée (30 avril 2016) : Montpellier – Grenoble ; Toulon – Toulouse ; Oyonnax – La Rochelle ; Racing 92 – Clermont ; Castres – Pau ; Bordeaux-Bègles – Paris ; Agen – Brive.

23e journée (7 mai 2016) : Toulouse – Agen ; Brive – Racing 92 ; La Rochelle – Montpellier ; Toulon – Castres ; Grenoble – Bordeaux-Bègles ; Pau – Clermont ; Paris – Oyonnax.

24e journée (21 mai 2016) : Racing 92 – Pau ; Agen – Toulon ; Clermont – Paris ; Castres – La Rochelle ; Oyonnax – Toulouse ; Montpellier – Bordeaux-Bègles ; Brive – Grenoble.

25e journée (28 mai 2016) : La Rochelle – Racing 92 ; Oyonnax – Castres ; Montpellier – Toulon ; Paris – Agen ; Pau – Grenoble ; Toulouse – Clermont ; Bordeaux-Bègles – Brive.

26e journée (4 juin 2016) : Grenoble – Toulouse ; Toulon – Bordeaux-Bègles ; Brive – Pau ; Clermont – La Rochelle ; Agen – Oyonnax ; Racing 92 – Montpellier ; Castres – Paris.

Barrages : 11 juin 2016. Demi-finales : 18 juin 2016. Finale (à Barcelone) : 24 juin 2016.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?