Jean-Pierre Rives : « Les Néo-Zélandais sont magnifiques dans la défaite »

  • Jean-Pierre Rives : « Les Néo-Zélandais sont magnifiques dans la défaite »
    Jean-Pierre Rives : « Les Néo-Zélandais sont magnifiques dans la défaite »
Publié le , mis à jour

Il y a trente-six ans, les français emmenés par un certain « Casque d’or » devenaient des pionniers en gagnant pour la première fois les All Blacks sur leur terre (24-19). Avec une grande émotion, Jean-Pierre Rives livre ses souvenirs de la prise de l’Eden Park.

Que vous évoque le 14 juillet 1979 ?

« Un jour exceptionnel pour un moment exceptionnel. Nous avons vécu quelque chose de grand, notre équipe était une grande famille. Ce qui m’a le plus marqué, c’est sans aucun doute le comportement du public. Au coup de sifflet final, nous avions presque envie de nous excuser d’avoir gagné tant les Néo-Zélandais se sont montrés respectueux. Ils nous ont applaudis, encouragés. Un sentiment magnifique.

C’était d’ailleurs inespéré de gagner ce jour-là, le premier test sept jours avant ne s’était pas vraiment déroulé de la meilleure des façons (défaite 23 à 9). Nous nous sommes fait secouer à Christchurch. Je me rappelle qu’à la fin de la rencontre, Graham Mourie avec qui je suis très ami, s’est approché en me disant « Vous gagnerez la semaine prochaine » et je lui ai répondu « Ça, c’est impossible ». Le mardi qui suivait nous avons perdu à nouveau contre une équipe de province : Southland. Nous avons alors fini par nous révolter. Les deux fessées ont suffi pour nous donner la rage. Le jour J, avant le match, dans les vestiaires, l’émotion était immense. C’est inexplicable. Ce moment était si fort qu’il nous a donné le courage nécessaire pour se transcender durant les quatre-vingts minutes suivantes. Je pense d’ailleurs que nous avons eu beaucoup de chance. L’arbitre a sifflé, on a relevé la tête, nous étions fiers. Les All Blacks ont perdu dans une grande humilité, et leur public aussi. Graham Mourie s’est approché de moi et m’a dit « Rien n’est impossible ». Aucun de nous n’est revenu de cette tournée en étant le même. Une expérience comme celle-ci vous change à vie. C’est la beauté du rugby, le partage et le respect mutuel. Ce jour-là nous avons pris une grande leçon. Les Néo-Zélandais ont été magnifiques dans la défaite. » Propos recueillis par F.C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?