Les secrets des stages de préparation

  • Les secrets des stages de préparation
    Les secrets des stages de préparation
Publié le , mis à jour

En pleine préparation pour la nouvelle saison, certains clubs de Top 14 et Pro D2 partent en stage, en France ou à l’étranger. Mais alors a quoi servent-ils exactement ? Et surtout que font les joueurs pendant ces fameux stages ?

Tignes, Saint-Affrique, Font-Romeu. Toutes ces destinations ainsi que certaines autres ont été (ou seront) cet été, le théâtre des stages de préparation pour les clubs de Top 14 et de Pro D2. En effet, plus de la moitié des clubs décident de passer quelques jours loin de leurs bases habituelles, en prévision du début de saison. L’objectif : se retrouver entre joueurs, intégrer les nouvelles recrues et affûter sa condition physique. Ainsi, tout comme le XV de France qui prépare la Coupe du monde, les joueurs de Toulon iront à Tignes quelques jours à la fin du mois de juillet. Très souvent, les destinations les plus prisées par les clubs sont en altitude. Car prendre de la hauteur permet une bonne oxygénation et apporte quelque chose en plus dans la préparation des joueurs. Tignes est devenu la destination de nombre de clubs et sélections depuis 1997, à l’image de la préparation des footballeurs français. Avant cela, la destination à la mode était Font-Romeu. Et cette année encore, le village des Pyrénées va accueillir les finalistes du dernier Top 14 et de la Champions Cup, Clermont. Sans oublier Perpignan, demi-finaliste de la dernière saison de Pro D2.

Différents types de stage

Si certains staffs décident de partir à la montagne avec leurs joueurs, d’autres choisissent des destinations moins montagneuses. C’est le cas des Castrais qui, après avoir été dans Gorges du Tarn, à Soual et à Lille, termineront leur préparation par un stage de quatre jours à Saint-Lary à la fin du mois de juillet. D’autres, comme les Grenoblois, partent à l’étranger. Au programme des hommes de Fabrice Landreau, un petit « voyage » en Irlande. Une semaine de stage durant lesquels les Grenoblois joueront deux matchs amicaux en forme de tests face au Connacht (le 7 août) et au Munster (14 août). Enfin, le club d’Oyonnax a misé sur une autre « formule » puisque les joueurs vont participer aux Olympiades durant leur préparation pour le prochain exercice. Après Nantua et Hauteville, ils disputeront la finale, le 24 juillet prochain. Malgré tout, ils effectueront deux matchs amicaux au mois d’août avant la reprise du championnat. D’ailleurs, toutes les équipes de Top 14 et Pro D2 sont concernées par les traditionnelles rencontres amicales d’avant saison. Un rituel à l’aube du championnat où, à ce moment-là, plus rien ne sera amical. J.E.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?