Pocock: “ca fait du bien de revenir”

  • Pocock: “ca fait du bien de revenir”
    Pocock: “ca fait du bien de revenir”
Publié le , mis à jour

David Pocock, l’ancien capitaine des Wallabies, a fait son retour sous la tunique Or et vert après deux blessure au genou. En son absence, Michael Hooper s’est imposé au poste de No 7, pourtant son retour est apprecié de tous.

Deux années de galère. Voilà ce qu’a enduré le troisième ligne David Pocock (27 ans, 46 sélections), capitaine des Wallabies en 2012 et alors considéré parmi les meilleurs joueurs mondiaux. Malheureusement, Pocock est stoppé dans son élan suite à une blessure au genou, survenue lors de son troisième match de Super Rugby avec sa nouvelle franchise des Brumbies. Après avoir fait le deuil de sa saison 2013, l’international australien fait une grosse préparation et prépare le Super Rugby 2014. Malheureusement une nouvelle blessure le stoppe dans son élan, puisque le Wallaby doit repasser sur le billard. Mais toute série a une fin et David Pocock a fini de manger son pain noir. Cette saison 2015 aura permis au troisième ligne de retrouver du temps de jeu et de s’exprimer à nouveau ballon en main. Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il n’a rien perdu de son talent. Meilleur marqueur d’essais des Brumbies cette saison, il s’est également montré très actif dans les rucks, rappelant aux observateurs qu’il était un remarquable gratteur. C’est pour ces raisons que le sélectionneur australien, Michael Cheika n’a pas hésité a le rappeler dans son squad pour le Four Nations. Contre les Springboks, le troisième ligne a fait son grand retour sur la scène internationale, remplaçant Scott Higginbotham au centre de la troisième ligne, à la 46e minute d’un match qui prenait une mauvaise tournure pour les Wallabies. Son apport fut immédiat. « Nous avons concédé un certain nombre de turnovers sur les zones de rucks. Mon rôle était de remettre un peu d’ordre dans ce domaine. Nous avons commencé à prendre l’ascendant et on a pu mettre en place des phases jeu construites. Mais je peux vous dire que ça fait du bien de revenir et de pouvoir à nouveau porter le maillot des Wallabies. On ne perd jamais espoir mais il y a eu des moments difficiles où seuls vos proches sont là pour vous soutenir et vous encourager. »

Hooper et Pocock ensemble

Avant ce match, l’un des grands sujets de conversation était de savoir s’il était possible d’aligner Pocock et Hooper dans la même équipe. Sur ce qu’on a pu voir en deuxième mi-temps, cela ne devrait pas être un problème pour Cheika et son staff. David Pocock, lui n’y voit pas d’inconvénient : « Je m’étais entraîné dans la semaine en huit donc je n’étais pas surpris d’entrer dans cette position, même si ce n’était pas forcément ce que nous avions prévu. Mais j’étais prêt à entrer à n’importe quelle place. » Sur son entente avec Hooper, Pocock est resté positif : « Nous nous sommes beaucoup parlé et je crois que nous avons bien travaillé ensemble. Au final c’est aux entraîneurs, de décider qui sera sur le terrain. » Pour Stephen Moore, le capitaine des Wallabies, et partenaire de Pocock aux Brumbies, il ne fait aucun doute que le troisième ligne est un joueur important : « C’est un joueur de classe mondiale. Vous avez pu voir le rôle essentiel qu’il a joué lors de son entrée en jeu. Il a amené un gros plus à un moment crucial du match. » La rivalité entre deux joueurs de classe mondiale n’a pas forcément lieu d’être car les deux hommes apportent chacun des choses différentes à l’équipe. Hooper est plus joueur et coureur que Pocock, qui est lui très à l’aise dans le combat et les phases de rucks. Alors il n’est pas impossible de voir les deux flankers débuter ensemble dans un avenir proche. Mais quel plaisir de retrouver Pocock sous le maillot des Wallabies après tant de galères ! J.B

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?