Magnaval : « Me battre pour le BO »

  • Magnaval : « Me battre pour le BO »
    Magnaval : « Me battre pour le BO »
Publié le , mis à jour

Après deux saisons au Racing, le demi de mêlée de 24 ans en manque de temps de jeu arrive au BO. Le jeune joueur audacieux et prometteur, ne demande qu’à s’épanouir et à lancer sa carrière avec le Pro D2 comme tremplin.

Pourquoi avoir quitté le Racing  ?

J’avais signé deux ans plus un an en option. Le club et moi nous sommes mis d’accord sur mon départ. Je souhaitais beaucoup plus de temps de jeu, ils m’ont fait comprendre qu’ils n’avaient pas besoin de moi.

Du coup, pourquoi avez-vous choisi le Biarritz Olympique ?

C’est un club qui a de l’ambition, une histoire et une forte identité. J’y arrive avec mon envie de jouer, de m’inscrire dans leur projet, c’est-à-dire viser le haut du tableau du Pro D2.

Aviez-vous déjà signé lorsqu’il a été question d’une fusion basque ?

Oui. Nous avons vécu un été compliqué. Comme tout le monde j’étais pendu sur mon téléphone à attendre des nouvelles. En tant que recrue l’attente était sûrement plus pénible pour moi. Chacun avait son avis sur la chose. N’étant pas du club, la fusion me paraissait inévitable financièrement. Elle ne s’est pas faite, aujourd’hui nous en parlons en rigolant. Nous avons tiré un trait sur l’événement, on se prépare pour notre saison du mieux possible.

Quel regard avez-vous sur le Pro D en venant du Top 14 ?

Il est vrai que le niveau augmente vertigineusement. Cette compétition ressemble au Top 14 d’il y a cinq ans. Cela fait deux trois ans que le Pro D2 est passionnant, comme une antichambre du niveau supérieur. Je le vois surtout comme une vraie possibilité d’avoir du temps de jeu, avec un tout petit peu moins de pression et plus de chance de s’épanouir. Le Racing m’a fait apprendre, progresser mais il était difficile de vivre dans un groupe dans lequel je n’existais pas.

Comment se déroule la reprise ?

Nous voulons faire la meilleure préparation possible. Malgré le côté physique assez dur, j’ai été agréablement surpris en voyant que nous avons joué au rugby très rapidement. La partie ludique n’est pas oubliée et elle est importante pour mettre tout le monde dans le bain.

Quelles sont tes ambitions personnelles ?

Évidemment, jouer le plus possible. Je veux vraiment apporter ma pâte. La progression fera partie de mes objectifs, car il me reste beaucoup à apprendre, mais elle se déroulera sur le terrain, par la pratique. J’ai vraiment envie d’exister dans cette nouvelle aventure et de me battre pour cette équipe.

Propos recueillis par F.C.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?