À bâbord sur le navire bleu

  • À bâbord sur le navire bleu
    À bâbord sur le navire bleu
Publié le , mis à jour

Actuellement en stage de préparation avec les Bleus à moins de deux mois de la Coupe du monde, Xavier Chiocci, Eddy Ben Arous et Vincent Debaty sont, aux yeux du sélectionneur français, les meilleurs piliers gauches français. Mais qui sont-ils vraiment ?

Depuis le 6 juillet dernier, les 36 joueurs sélectionnés par Philippe Saint André pour faire la préparation à la Coupe du monde sont regroupés. Parmi eux, trois piliers gauches : Xavier Chiocci, Eddy Ben Arous et Vincent Debaty. Trois joueurs complémentaires mais il est très probable que l’un d’entre eux ne soit pas choisi dans la liste des 30 joueurs qui partiront pour l’Angleterre. Le choix reviendra au sélectionneur du XV de France. D’ici là, découvrez ces trois joueurs bien différents les uns des autres.

Xavier Chiocci, RC Toulon, 25 ans, 1m81, 126 kg

Ce natif de Toulon a découvert le rugby dans sa région et ne l’a jamais quitté. Après avoir débuté à La Valette, il arrive au RCT en 2007. Passé professionnel quatre ans plus tard, le pilier gauche s’est très vite fait une place au sein de l’effectif Rouge et Noir. À l’aise en mêlée fermée, le jeune pilier de 25 ans est reconnu pour sa puissance et son bon travail autour des rucks. Malheureusement la vitesse et la mobilité ne sont pas ses atouts principaux. Et pourtant, cette saison Xavier Chiocci a tout de même inscrit deux essais pour Toulon. Présent en sélection depuis les matchs tests de l’automne 2014, il pourrait vivre la première Coupe du monde de sa carrière. Mais la concurrence à son poste est rude…

Eddy Ben Arous, Racing 92, 24 ans, 1m83, 117 kg

Arrivé au Racing 92 en 2008, le natif de Trappes a intégré l’équipe professionnelle assez rapidement. Depuis 5 ans, il s’impose de plus en plus dans un groupe où il est aujourd’hui quasiment indispensable. En 2014-2015, Eddy Ben Arous a joué 22 des 27 rencontres du Racing 92 (Top 14 + barrage contre le Stade français). Il est décrit comme étant un pilier dynamique et explosif mais aussi extrêmement mobile. Par le passé, le joueur d’origine Nigériane a souvent été critiqué pour sa tenue en mêlée. Un domaine dans lequel il a beaucoup évolué au fil des saisons. Pilier gauche complet, Eddy Ben Arous a intégré le XV de France pour un match contre la Nouvelle-Zélande en juin 2013. Il ne reviendra en Bleu que pour le Tournoi des VI Nations 2015 et participera au quatre premiers matchs mais il s’est blessé au triceps durant la compétition et n’a pas joué la dernière rencontre face à l’Angleterre.

Vincent Debaty, Clermont, 33 ans, 1m90, 115 kg

Depuis 2008, celui qu’on surnomme « le Belge » joue sous les couleurs de Clermont. Après être passé par La Rochelle, Perpignan et Agen, il a posé ses valises en Auvergne. Vincent Debaty a connu l’équipe de France alors qu’il jouait à l’USAP, il y a près de dix ans maintenant. Mais après sa première sélection en 2006, il ne connaît plus la sélection pendant six ans et revient en 2012. Du haut de ses 33 ans et ses 29 sélections, cet « impact player » est doté d’une très bonne maîtrise lorsqu’il a le ballon en main. De plus sa mobilité sur le terrain le différencie beaucoup des autres piliers moins mobiles. Sa puissance sur les placages, parfois dévastateurs, est très appréciée. À 33 ans, Vincent Debaty participe à sa première préparation pour un Mondial et espère vivre cette compétition en Septembre au cœur du groupe bleu.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?