La série de matchs amicaux s’annonce belle

  • La série de matchs amicaux s’annonce belle
    La série de matchs amicaux s’annonce belle
Publié le , mis à jour

Chaque saison les matchs amicaux sont un passage obligé de toute préparation qui se respecte. Cette saison, entre le Challenge Armand Vaquerin et des oppositions entre cadors du Top 14 et du Pro D2, le programme est alléchant. Mais quelle est l’utilité de ces matches amicaux ?

Nous sommes à l’entame de la dernière ligne droite avant la reprise des deux divisions professionnelles du rugby français. De ce fait, il flotte dans l’air cet habituel et doux parfum des matchs de préparation joués le plus souvent en fin de soirée au Pays basque, en Aveyron ou au bord de la Méditerranée. Dès demain soir, Biarritz sera par exemple opposé à Mont-de-Marsan à 19 heures au stade Aguiléra. Le challenge Armand Vaquerin, rendez-vous estival habituel, débutera également à partir de ce week-end dans l’Aveyron. Il est sûr que nous n’assisterons pas à des matchs d’anthologie. Toutefois, ces matches de préparation auront sûrement une utilité particulière en cette année de Coupe du monde. Les staffs techniques doivent composer pour la plupart avec des jokers Coupe du monde mais aussi intégrer les habituelles nouvelles recrues ainsi que certains espoirs. Ils peuvent donc servir de galop d’essai dans un esprit de fête et de bonne humeur. Pierre Mignoni, entraîneur principal du LOU, a livré son opinion sur l’utilité des matches amicaux plus particulièrement pour lui et son staff qui viennent de prendre les rênes de cette équipe cet été.

Un programme également riche en rencontres internationales

Plusieurs clubs vont effectivement rencontrer des équipes étrangères. On pourra par exemple suivre Castres opposé au Connacht, Clermont face à Glasgow ou bien encore Biarritz contre Trévise et enfin Béziers face aux Zebre de Parme. La saison dernière le FC Grenoble avait même décidé de partir faire une tournée en Argentine et avait rencontré deux fois les Pumas. Cette année l’équipe de Fabrice Landreau partira en Irlande et rencontrera deux provinces irlandaises, celle du Connacht puis celle du Munster. Mais d’où vient ce goût des Grenoblois pour le dépaysement ? M. L.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?