Vosloo : « Je préfère avoir du temps de jeu que rester un an sans jouer »

  • Vosloo : « Je préfère avoir du temps de jeu que rester un an sans jouer »
    Vosloo : « Je préfère avoir du temps de jeu que rester un an sans jouer »
Publié le , mis à jour

Gerhard Vosloo vient de signer un contrat joker Coupe du monde avec Toulon. Retour sur celui qui revient avec l’envie de jouer.

Comment vous êtes-vous retrouvé Joker Coupe du monde ?

Il me restait encore un an de contrat avec Toulon. Mais comme je n’avais pas beaucoup joué la saison passée, le président Mourad Boudjellal est venu me trouver en me demandant si j’étais prêt à signer comme joker Coupe du monde, parce que le club devait faire signer des joueurs Jiff pour être en règle avec son effectif, entre autres. Comme je souhaite rester en bons termes avec le club. J’ai donc accepté le deal en me disant que si je suis performant, je pourrai être conservé comme joueur supplémentaire, ou trouver un autre club pour terminer la saison.

Ne s’agit-il pas d’une prise de risque que de s’asseoir sur une année de salaire, en optant pour un contrat de seulement trois mois ?

C’est la vie ! (rires) Je préfère avoir du temps de jeu pendant la Coupe du monde que rester une longue période sans jouer, comme l’an dernier.

Vous avez passé beaucoup de temps éloigné des terrains l’an dernier : vous sentez-vous prêt pour cette nouvelle saison ?

On va dire que c’était un mal pour un bien. Depuis que je suis arrivé en France, j’ai eu beaucoup de temps de jeu : à Castres à mes débuts, à Brive ou à Clermont, je jouais presque tous les matchs, parfois blessé… L’an dernier, j’ai eu du temps de jeu en début de saison, beaucoup moins par la suite : cela a au moins permis à mon corps de se reposer. Aujourd’hui, je me sens frais et très en forme pour mes 36 ans. Mon objectif, que je n’ai jamais caché, c’est de jouer pendant encore deux ans.

Dans l’hypothèse – que l’on ne vous souhaite pas – où vous ne trouviez pas de club à l’issue de votre contrat de joker, avez-vous d’ores et déjà envisagé un plan B ?

Oui… c’est pour cela que je prends le temps de réfléchir à mon avenir. Avec Craig Burden, qui vient de signer à Montpellier, nous venons de nous lancer dans la création d’une entreprise qui sera spécialisée dans les produits de nutrition et de récupération, que nous ferons venir d’Afrique du Sud. Les premiers produits ne devraient pas tarder à arriver, et nous comptons lancer la boîte dans quelques mois. Dans tous les cas, je serai très occupé cette saison !

Nicolas Zanardi
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?