Fringants tout de même

  • Fringants tout de même
    Fringants tout de même
Publié le , mis à jour

Première sortie pour le nouvel aviron et son effectif très mixte. Anciens et jeunes ont réussi l’amalgame. Bonne surprise face à la puissance bordelaise.

« On n’est pas prêt ! » Première constatation de Vincent Etcheto après le premier match de l’aviron qui avait bien besoin d’un tel test pour en savoir plus sur sa nouvelle formation. La non-fusion avait, en effet, laissé des traces. L’effectif, bâti à la va-vite, avec les moyens du bord, le peu de temps pour s’adapter, et la période des mutations révolue, avait besoin de passer au révélateur de la confrontation. Face, en plus, à un des ténors du Top 14. Malgré tout, les Bayonnais n’ont eu à rougir de leur prestation. Certes, ils ont subi la loi du plus fort, du plus puissant, du mieux organisé, mais ils se sont battus avec leurs armes. Bien souvent malmenés, notamment sur les ballons portés, désordonnés, ils se sont heurtés à une défense bordelaise bien en place. Malgré tout, ils ont réussi une bonne entame, sans pouvoir toutefois, marquer, et, en deuxième période, avec une ligne d’avants mieux structurée, ils sont allés deux fois derrière la ligne. « Les joueurs ont été présents dans l’engagement, note Vincent Etcheto. Il y a eu la volonté de tenir le ballon. Collectivement, on a eu de bons passages. Cette première sortie a été positive. En deuxième mi-temps, on a fait rentrer des jeunes qui ont répondu présents. » La jeunesse, voilà peut-être le talon d’Achille de cette formation. À côté des joueurs chevronnés qui forment le noyau dur de l’équipe, le restant de la formation souffre d’expérience à ce niveau. Néanmoins, des satisfactions sont apparues, comme la mêlée et l’animation offensive. « Le pilier tongien est une bonne surprise, ajouta l’entraîneur bayonnais. Le jeu de ligne a été correct. Mais on a perdu beaucoup de ballons sur des turn over qui ont fait mouche. La puissance bordelaise a aussi produit son effet. » Le groupe complet a été mis au banc d’essai. Reste maintenant à cravacher encore pour arriver à point le jour J, et sans blessés ! L’aviron ne peut se le permettre. Edmond Lataillade

La fiche technique du match

A BAYONNE-jeudi 20heures-BAYONNE 14 UBB 36

8000 Spectateurs ; Arbitre : M.Blondel (Pyr)

Evolution du score : 0-5, 0-12, 0-19 (mt), 7-19, 14-19, 14-26, 14-31, 14-36 (score final)

BAYONNE > 2 E Huete (42e), Hegarty (53e), 2 T Henry

Carton jaune : Arganese (66e, bagarre)

UBB > 6 E Dubié (8e), Civil (13e), pénalité (24e), Ledévédec (59e), Lesgourgues (75e), Serin (80e), 3T Bernard (13e, 24e), Serin (59e)

Carton jaune : Connor (35e, antijeu), Toetu (66e, bagarre)

BAYONNE > 15.Bustos Moyano ; 14.Mamao, 13.Fuster, 12.Lacroix, 11.Jané ; 10.Méret, 9.Rouet ; 7.Chouzenoux, 8.Visensang, 6.Monribot (cap) ; 5.Gravier, 4.Huete ; 3.Choirat, 2.Van Vuuren, 1.Fainga’Anuku.

Entrés en cours de jeu : Labouyrie, Lapeyrade, Ducat, Taelé, Sayerse, Thiéry, Henry, Peikrishvili, Courcoul, Arganese, Pérez, Marmouyet, Haare, Hegarty, Whitelock, Tisseron, Laveau, Fischer.

UBB > 15.Ducuing ; 14.Blanc, 13.Dubié, 12.Rey, 11.Connor ; 10.Bernard, 9.Serin ; 7.Clarkin (cap), 8.Tauleigne, 6.Braid ; 5.Jaulhac, 4.Marais ; 3.Civil, 2.Maynadier, 1.Poirot.

Entrés en cours de jeu : Auzqui, Poux, Botha, Madaule, Lesgourgues, Le Bourhis, Brousse, Toetu, Ledévédec, Chalmers, Saïli, Buttin, Adams, Chambord, Cazeaux, Lespinasse, Riva.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?