À un mois de leur mondial où en sont les Anglais ?

  • À un mois de leur mondial où en sont les Anglais ?
    À un mois de leur mondial où en sont les Anglais ?
Publié le , mis à jour

Alors que l’on se focalise sur le XV de France, le XV d’Angleterre, mené par Stuart Lancaster prépare sa Coupe du monde sans vague, mais non sans surprise.

Si la pression existe sur les dix-neuf autres nations qui participeront à la Coupe du monde, elle est à son paroxysme pour les Anglais, qui organisent pour la première fois leur sol (les éditions 1991 et 1999 ayant pris place au Royaume-Uni et non uniquement en Angleterre) cet événement sportif. Samedi à 21 heures, les Français auront un premier élément de réponse : leur préparation, aussi intensive soit-elle, aura-t-elle servi à quelque chose ? Une déconvenue laisserait place aux doutes, alors qu’une victoire rassurerait les supporters et donnerait raison à Philippe Saint-André et son staff. Si le sélectionneur doit déjà avoir une idée très précise du groupe de 31 qu’il souhaite emmener, ce premier test-match permettra à certains joueurs (sur la sellette ?) de se montrer une dernière fois pour convaincre avant l’annonce officielle qui tombera le 23 août, au lendemain du second test-match face aux Anglais. Et si on n’en parle très peu dans l’hexagone, la problématique est la même pour Stuart Lancaster. Le sélectionneur Anglais avait annoncé, le 22 juin, un groupe de 50 joueurs pour préparer le mondial. Samedi, sept d’entre eux ont dû faire leurs valises, car non retenus par le sélectionneur. Ainsi, Chris Ashton (ailier), Marland Yarde (ailier), Semesa Rokoduguni (ailier remplaçant de David Strettle), Kyle Eastmond (Centre), Lee Dickson (demi de mêlée), Matt Mullan (pilier) et Matt Kvesic (troisième ligne) ne devraient pas participer ni à la fin de préparation, ni à la Coupe du monde. Une déception forcément, mais même une surprise pour certains. Qui imaginait que le sulfureux Chris Ashton, auteur de six essais lors de la Coupe du monde 2011 et longtemps considéré comme l’un des tout meilleurs ailiers du monde, ne disputerait pas le mondial 2015 ? Malgré ses 19 essais avec le maillot floqué de la rose, Chris Ashton n’a pas convaincu Stuart Lancaster qui n’avait d’ailleurs plus fait appel à lui depuis le 21 juin 2014 et un test-match perdu 36-13 face aux All Blacks. Favoris, les Anglais ne pourront pas passer à côté de leur Coupe du monde. Les choix de Stuart Lancaster sont donc scrutés de très près, et le sélectionneur devra, le 31 août au plus tard, donner sa liste de 31 joueurs définitive, quitte à se passer de joueurs adulés du public comme ce fut le cas pour Chris Ashton. Son éviction rappelle en tout cas que personne n’est sûr d’aller à la Coupe du monde, même si certains joueurs ne devraient pas connaître une déconvenue le jour de l’annonce définitive. Il faut admettre qu’on imagine assez mal Stuart lancaster se passer de Mike Brown, Courtney lawes, Owen Farrel, George Ford ou encore Chris Robshaw. Mais Stuart lancaster vient de montrer qu’il était le patron et que personne n’était certain de disputer ce mondial. Ce qui veut dire que les joueurs alignés samedi face aux Tricolores voudront se montrer et justifier leur place dans le groupe final. Les Français sont prévenus : les Anglais n’abordent pas ce match comme une rencontre amicale. Pierrick Ilic-Ruffinatti

Les 39 Anglais encore en course pour disputer le mondial :

Dave Attwood (deuxième ligne), Brad Barritt (centre), Kieran Brookes (pilier), Mike Brown (arrière), Sam Burgess (centre), Luther Burrell (centre), Danny Care (demi de mêlée), Danny Cipriani (demi d’ouverture), Callum Clark (deuxième ligne), Dan Cole (pilier), Alex Corbisiero (pilier), Luke Cowan-Dickie (talonneur), Nick Easter (troisième ligne centre), Owen Farrell (demi d’ouverture), George Ford (demi d’ouverture), Jamie Georges (talonneur), Alex Goode (arrière), James Haskell (troisième ligne), Jonathan Joseph (centre), George Kruis (deuxième ligne), Joe Launchbury (deuxième ligne), Courtney Lawes (deuxième ligne), Joe Marler (pilier), Jonny May (ailier), Ben Morgan (troisième ligne centre), Jack Nowell (ailier), Geoff Parling (deuxième ligne), Chris Robshaw (troisième ligne), Henry Slade (demi d’ouverture : centre), Billy Twelvetrees (centre), Billy Vunipola (troisième ligne centre), Mako Vunipola (pilier), Anthony Watson (ailier), Richard Wigglesworth (demi de mêlée), Rob Webber (talonneur), David Wilson (pilier), Tom Wood (troisième ligne), Ben Youngs (demi de mêlée), Tom Youngs (talonneur).

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?