Plus si évident à battre !

  • Plus si évident à battre !
    Plus si évident à battre !
Publié le , mis à jour

Au moment où l’Italie intégrait le tournoi des Six Nations en 2000, personne n’en faisait un adversaire de taille pour l’équipe de France. Pourtant force est de constater que depuis quelques années, affronter les italiens n’a rien de très rassurant.

Domination historique française

Le premier match France – Italie a eu lieu en 1935 du côté de Rome et s’est soldé par une victoire française 44 — 6. Pour trouver la trace d’une bonne performance italienne, il faudra attendre le 6 février 1983 et un match nul 6 – 6 du côté de Rovigo. Dix longues années supplémentaires pour la première victoire 16 -9 à Trévise, le 11 novembre 1993. Le bilan général n’est pas très flatteur : 61 défaites pour 4 victoires et 1 match nul. Oui mais voilà, depuis 2011 l’Italie s’est offert le scalp français à deux reprises.

2 011 – 2013, Traumatismes romains.

Rome n’est plus vraiment une bonne terre d’accueil pour le rugby français. 2 011 d’abord, Stade Flaminio, les bleus maîtrisent le match sans être brillant. Morgan Parra et Vincent Clerc s’occupent de mettre les points pour virer en tête, 18-6 à la 50e. Un avantage pas vraiment mérité au vu du nombre de duels perdus. Masi va marquer et remettre les Italiens dans la course avant que Bergamasco n’enchaîne une série de pénalités. La dernière, à la 75e, offerte indirectement par Yohan Huget sorti en touche, ballon en main. La France perd pour la première fois son match face à l’Italie durant le tournoi.

Deux ans plus tard, au Stade Olympique, Philippe Saint-André a remplacé Marc Lièvremont mais les joueurs ne sont pas plus en confiance. Le coup d’envoi de Michalak file directement hors du terrain, la première touche est interceptée par Sergio Parisse et la première mêlée sanctionnée. Côté italien, Luciano Orquera est en état de grâce : deux passes décisives pour S. Parisse et M. Castrogiovanni, un coup de pied fiable et même un drop goal.

Jamais en Coupe du Monde.

Français et italiens ne se sont jamais rencontrés en Coupe du Monde. Le 19 septembre prochain sera donc une grande première. Lors du dernier tournoi, les hommes de Philippe Saint-André sont allés conjurer le mauvais sort romain avec une victoire 29 – O. Pourtant au classement final, la France, avec ses deux victoires, finit 4e juste devant l’Italie et sa seule victoire. À Londres, les bleus pas vraiment rassurant affronteront une équipe de la squadra azzurra qui n’a plus de complexe. Rien n’interdit aujourd’hui de penser que ce match d’ouverture sera déjà crucial pour s’assurer une deuxième place derrière une Irlande intouchable.

P-OC

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?