CSBJ : une formation encore à la pointe

  • CSBJ : une formation encore à la pointe
    CSBJ : une formation encore à la pointe
Publié le , mis à jour

Le CSBJ a toujours eu cette réputation de club formateur, qu’aucun amateur ne remettra en cause. Pourtant aujourd’hui le club peine à briller en ProD2.

Bourgoin-Jallieu est un petit bastion français, éloigné du Sud-Ouest du rugby. Porté par un mécène du nom de Pierre Martinet de la fin des années 90 au milieu des années 2000 (1996-2009), ce club qui fait respirer une ville de 25 000 habitants entre Lyon et Grenoble n’est finalement connu du grand public que grâce au CSBJ. Pourtant à une époque pas si lointaine, une partie des joueurs présents en équipe de France était passée par le vestiaire domicile du Stade Pierre-Rajon. Dernièrement on peut citer des cadres de l’équipe de France comme Olivier Milloud, Morgan Parra, Julien Bonnaire ou encore Sébastien Chabal. Mais alors qu’est-ce qui fait que cette petite ville (certains parleront mêmes de grand village) forme autant de joueurs de renoms ? Serge Laïrle, nouveau coach des avants du club, qui a souvent affronté le CSBJ lors de ses années brivistes ou toulousaines sait pourquoi les jeunes arrivent plus vite que les autres au haut niveau « C’est lié à un certain état d’esprit. Le club de Bourgoin s’est construit sur des valeurs et ces valeurs ont attiré pas mal de monde. Quand on joue des matchs et qu’on voit le public qu’il y a à Bourgoin, ça impressionne… J’ai joué plusieurs fois en tant qu’adversaire du CSBJ et on savait très bien sur quoi s’appuyait le club. À la grande période de Couturas on savait très bien que les joueurs n’allaient pas passer à côté de leurs rencontres, donc c’est un club qui s’est construit sur ses valeurs et c’est ça qui est intéressant. Et comme les jeunes baignent dans ces valeurs et dans cet esprit « berjallien », ils sont forcément très vite à même de défendre les couleurs du club. » Élu meilleur centre de formation 2015 de ProD2 par le comité directeur de la LNR, le club peut encore se vanter d’avoir un centre de formation de haut niveau, malgré les déboires financiers qui touchent le club depuis une demi-dizaine d’années (une descente administrative et plusieurs retraits de points). Un signe encourageant qui pousse encore aujourd’hui les jeunes joueurs de la région à signer leurs premières licences au sein du club ciel et grenat.

Voici une sélection de joueurs révélés ou formés au CSBJ :

1 – Olivier Milloud (50 sélections)

2 – Jean-François Martin-Culet

3 – Renaud Boyoud (3 sélections)

4 – Lionel Nallet (74 sélections)

5 – Pascal Papé (59 sélections)

6 – Sébastien Chabal (62 sélections)

7 – Julien Bonnaire (75 sélections)

8 – Marc Cécillon (47 sélections)

9 – Morgan Parra (59 sélections)

10 – Benjamin Boyet (5 sélections)

11 – David Venditti (14 sélections)

12 – Stéphane Glas (37 sélections)

13 – Florian Fritz (34 sélections)

14 – Jean-François Coux (2 sélections)

15 – Alexandre Péclier (2 sélections)

Remplaçants : Alexandre Dumoulin (2 sélections) ; Gaëtan Germain ; Julien Pierre (27 sélections) ; Mickaël Forest (2 sélections) ; Anthony Forest (3 sélections) ; Alexandre Chazalet (1 sélection)

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?