LYON S’IMPOSE EN PATRON

  • LYON S’IMPOSE EN PATRON
    LYON S’IMPOSE EN PATRON
Publié le , mis à jour

Dans une rencontre sans grande envergure, le Lou a fait preuve de caractère pour ramener une victoire qui le positionne d’emblée comme le favori annoncé.

Mont-de-Marsan - Lyon : 18-22

Par Pierre BAYLET

RÉSUMÉ

Malgré la possession du ballon et quelques actions intéressantes, Lyon n’a pas su prendre la tête en première période, face à une équipe montoise très agressive dans les zones de combat et bien en place défensivement. La faute à une mêlée en souffrance, à quelques maladresses annihilant au moins deux situations de surnombre, et à une trop grande indiscipline que pointait après coup Pierre Mignoni. Mais il faut croire que le coach rhodanien a su trouver les mots à la mi-temps, car c’est une tout autre équipe qui est revenue sur le terrain, infligeant aux Landais un 16-3 en seconde période. Beaucoup plus appliqués et concentrés, les Lyonnais ont, petit à petit, imposé leur puissance et leur expérience pour s’imposer somme toute logiquement, dans un match peu enlevé. Il faut dire que la chaleur suffocante qui était tombée sur la préfecture landaise a coupé quelque peu les jambes des acteurs. Ce qui explique peut-être en partie l’absence de révolte landaise en fin de rencontre. Des Landais qui ont tenu la dragée haute sur le plan de l’engagement, mais qui enregistrent tout de même leur seconde défaite avant de se rendre à Perpignan.

LE FAIT DU MATCH

Privés de ballons, les Montois ont petit à petit accusé le coup physiquement. Très agressifs durant cinquante minutes dans toutes les phases d’affrontement, ils ont certes bousculé leur adversaire, mais sans jamais le déstabiliser. Ayant trop peu de munitions en position favorable pour pouvoir jouer le rugby offensif qu’ils affectionnent, ils n’ont pas trouvé la clé de la défense lyonnaise. Peut-être aussi ont-ils manqué un peu d’ambition sur certains coups, rendant trop souvent le ballon au pied à Potgieter et Porical qui n’en demandaient pas tant. Au final, même s’ils s’inclinent de très peu, on ne les a jamais sentis en mesure de faire souffler un petit vent de folie sur Guy Boniface.

L’ESSAI DU MATCH

Le seul essai de cette rencontre un tantinet étriquée. Un essai coup de poignard dans un moment de domination montoise aux alentours de la 50e minute. James, l’ouvreur montois monte une chandelle qui semble mettre en difficulté l’arrière-garde lyonnaise. D’ailleurs, c’est un Montois qui gagne le duel aérien et rabat le ballon dans son camp, lobant tous les soutiens qui convergent vers lui. Mathieu Lorée, le demi de mêlée lyonnais, qui se replie, récupère le cuir et fait demi-tour vers le camp montois. Il cadre le défenseur qui se présente, sert son centre Paea, qui oriente sa course vers la gauche pour croiser avec Arnold qui arrive de son aile comme un bolide. Il contourne le dernier défenseur et va marquer sans opposition au pied des poteaux. Menés 9-15, les Lyonnais passent devant au score et assomment des Montois qui ne s’en remettront pas.

L’HOMME DU MATCH

Dans une rencontre aussi cadenassée, normal de mettre en exergue le buteur des vainqueurs. Pierre-Louis Potgieter, auteur d’un 100 %, comme son adversaire Manu Saubusse d’ailleurs, aura permis à son équipe de rester à flot dans les moments difficiles. Sans réaliser une grande prestation, il a aussi, par son jeu au pied d’occupation, permis à Lyon d’occuper le camp adverse et de repousser les Montois loin des zones de marque.

LA FICHE TECHNIQUE

À MONT-DE-MARSAN - Jeudi 20 h 45 - 4 573 spectateurs

Arbitre : M. Brousset (Midi-Pyrénées)

Évolution du score : 3-0, 6-0, 6-3, 6-6, 9-6,12-6, 15-6 (M. T) ; 15-9, 15-16, 18-16, 18-19, 18-22,

Mont-de-Marsan : 6P (2e, 7e, 26e, 30e, 40e, 53e) Saubusse.

Lyon : 1E Arnold (49e), 5P (11e, 21e, 42e, 56e, 61e) 1T (50e) Potgieter.

Carton jaune : Fourie (29e).

Non entré en jeu : 21. N’Zi.

MONT-DE-MARSAN 15. Lucu 14. Ratu (22. Salawa 64e), 13. Delaï, 12. Mirande, 11. Cabannes ; 10. James (21. Laousse Azpiazu 75e), 9. Saubusse (20 Briscadieu 32e-36e, 66e) ; 7. Bost (19. Malet 54e), 8. Tastet (cap), 6. Brethous ; 5. Tutaia, 4. Dargier (18. Rey 68e) ; 3. S. Ormaechea (23. Boyoud 52e), 2. Caudullo (16. Blanchard 52e), 1. Muzio (17. Hugues 52e).

LYON 15. Porical ; 14. Arnold, 13. Paea, 12. Sukanveita, 11. Regard ; 10. Potgieter (22. Loursac 76e), 9. Lorée (20. Figuerola 57e) ; 7. Fourie, 8. Tuifua (19. Fearns 48e), 6. Puricelli (cap) ; 5. Njewel, 4. Basson (18. Singer 66e) ; 3. Attoub (.23. Kouider 68e), 2. Paulo (.16. Fitzpatrick 68e), 1. Buckle (.17. Du Preez 48e).

LES BUTEURS

Saubusse : 6P/6, James : 0P/1 ; Potgieter : 5P/5 ; 1T/1, Porical : 0P/1.

LES MEILLEURS

À Lyon, Tuifua, Njewel, Puricelli, Potgieter, Paea, Arnold ; à Mont-de-Marsan, Cabannes, Saubusse, Dargier, Tutaia, Muzzio, Brethous.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?