Comme un défi

  • Comme un défi
    Comme un défi
Publié le , mis à jour

Arrivé de Massy cette saison, Olivier Nier, nouveau manager de l’USRP n’a pas les mêmes attentes concernant ce premier match de la saison. Explications.

Des derbys, Olivier Nier en a vécu des centaines à travers son statut de joueur mais aussi d’entraîneur. Passé comme consultant pour la Roumanie, entraîneur de Pro D2 à Massy et enfin arrivé cette saison pour Renforcer le staff de Romans, il vivra son premier match de la saison face à Aubenas. Un derby attendu par tous, mais pas par lui. « Je ne crois pas vraiment aux derbys même si ce match est une sacrée impatience pour tout le monde ici. L’an dernier Aubenas a réalisé une très belle saison. Ce match sera donc vécu plus comme un défi par rapport au projet que nous tenons à mettre en place. » Car il faut le rappeler, derrière ce derby, Romans lance son premier match de la saison et a comme objectif majeur de finir premier de sa poule pour espérer jouer une éventuelle montée en Pro D2. Olivier Nier préfère s’appuyer sur cet objectif à l’heure d’entamer son premier match en tant que manager de l’US Romanaise Péageoise. « Tout le monde a hâte d’en découdre, mais ce premier match annule un peu le côté « derby ». Cette rencontre sera surtout l’occasion pour ma part de faire un premier bilan sur nos capacités à atteindre les objectifs fixés, surtout après la préparation estivale que nous avons réalisée. » Les coéquipiers de Romain Souquet sont effectivement partis en week-end cohésion la semaine dernière et se sont fixé l’objectif très ambitieux de finir 1er dans une poule visiblement « très différente comparée à celle de la saison » passée, observe le manager.

Un derby qui ne durera que 5 minutes

Si cette rencontre sera le premier match officiel à domicile, les Romanais ont déjà réalisé deux matches de préparation sur leur terrain cet été. Les supporters fidèles au poste, n’ont pas manqué les rendez-vous et se sont promis d’être toujours plus nombreux pour le derby tant attendu. « Je suis de Grenoble et je viens à peine d’arriver », nous raconte le manager. « Pourtant, je sens déjà l’impact du public sur mes joueurs. Leur présence les rassure. » Pour autant et toujours selon Olivier Nier, ce fameux derby ne sera en réalité qu’un prétexte pour se transcender lors du premier match de la saison : « sur ce genre de rencontre, l’impact sportif ne dure que les 5 premières minutes. Les gars ont compris que chercher à narguer l’adversaire ne fera pas gagner la partie. Il faudra jouer au rugby. » R.P.

midi olympique
Voir les commentaires
Réagir

Souhaitez-vous recevoir une notification lors de la réponse d’un(e) internaute à votre commentaire ?